5 juillet 1811 - Le Venezuela se proclame indépendant - Herodote.net

5 juillet 1811

Le Venezuela se proclame indépendant

Traduction en Espagnol

Le 5 juillet 1811, les élites créoles de Caracas proclament l'indépendance du Venezuela, qui devient l'une des premières colonies espagnoles à s'émanciper de la métropole. Mais le nouvel État devra encore lutter pendant dix ans contre les troupes du roi avant de se libérer enfin.

Une révolution créole

Le pays a été colonisé par l'Espagne à partir du milieu du XVIe siècle. Au sein de la vice-royauté de Nouvelle-Grenade, qui s'étend jusqu'à Quito (Équateur actuel), il forme la capitainerie générale du Venezuela, avec pour capitale Caracas.

Francisco de Miranda fomente un premier soulèvement indépendantiste en 1806, à l'imitation des États-Unis. Il échoue faute de soutien local. Mais lorsque les troupes de Napoléon occupent l'Espagne en 1808, la bourgeoisie « créole » de Caracas se laisse gagner par l'idée d'autonomie. 

Une Société patriotique et du peuple se réunit pour réfléchir à l'avenir du pays. Aux débats assiste Simón Bolívar (27 ans), qui plaide en faveur de l'indépendance et convainc le populaire Miranda de rentrer d'exil et de se joindre à lui. Le 5 juillet 1811, enfin, un vote des congressistes donne la victoire aux indépendantistes et un Acte d'indépendance est rédigé dans les heures qui suivent.

Guerres intestines

Sebastián Francisco de Miranda y Rodríguez de Espinoza (Caracas, 28 mars 1750 ; Cadix, 14 juillet 1816) (portrait par Martin Tova y Tovar)Cependant, Miranda (60 ans), général en chef des indépendantistes, capitule à San Mateo face aux royalistes, le 25 juillet 1812. Bolívar, devenu son rival, ne lui laisse pas le loisir de se retirer. Il le fait arrêter et le livre aux Espagnols ! Miranda finira sa vie en prison.

Le 6 août 1813, Bolívar s'empare de Caracas et reçoit de la municipalité le titre de « Libertador » (le Libérateur). Il impose un régime dictatorial et brutal... C'est qu'une bonne partie de la population demeure opposée à l'indépendance, dans la crainte (justifiée) d'être davantage exploité par les futurs dominants qu'ils ne le sont par les fonctionnaires espagnols.

La guerre civile et les méthodes cruelles de Bolívar favorisent le retour des Espagnols. Battu et en fuite, Bolívar reprend la lutte avec l'aide intéressée des Anglais. Au terme d'une décennie de guerres intestines, le Venezuela acquerra enfin sa pleine indépendance.

Publié ou mis à jour le : 2019-02-08 19:21:34

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net