16 mars 1802

Fondation de l'Académie militaire de West Point

Le 16 mars 1802, le président Thomas Jefferson fonde la première Académie militaire des États-Unis, pour la formation des futurs officiers de l'armée fédérale. Elle est inaugurée le 4 juillet suivant à West Point, au nord de New York, sur un vaste domaine de 65 km2. En ce lieu qui domine le fleuve Hudson, le général George Washington avait déjà érigé un fortin en 1778.

Fabienne Manière

Savoir-faire français au service de la jeune Amérique

Durant la guerre d’Indépendance, Georges Washington avait pu constater que ses troupes ne maîtrisaient ni la guerre de siège ni l'art des fortifications. Il avait demandé des spécialistes du génie au gouvernement de Louis XVI.

C'est ainsi que le capitaine le Bègue du Portail avait traversé l'Atlantique avec une poignée d'ingénieurs militaires, avant même le jeune Lafayette ! Il avait créé le corps américain du génie, dont la devise est d’ailleurs toujours « Essayons » (en français dans le texte). Il construisit aussi les défenses de West Point avant que le président Jefferson n'inaugure l'école.

Vétéran des guerres de la Révolution et de l'Empire, le général Simon Bernard arrive aux États-Unis après Waterloo, en 1815. Il va définir le contenu des études de la nouvelle académie militaire et supervisera les travaux de fortification de la côte Est des États-Unis, ce qui lui vaudra le surnom de « Vauban du Nouveau Monde » (le président Van Buren décrètera un deuil de 30 jours en apprenant sa mort à Paris, à 60 ans, le 5 novembre 1839) !

Cadets de West Point (DR)

Un bon mot court à West Point : « Much of the History we teach was made by people we taught » (« Une bonne partie de l’Histoire que nous enseignons a été faite par ceux à qui nous l’avons enseignée »). Il pourrait tout à fait s’appliquer aussi à l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr, créée par la loi du 11 floréal an X (1er mai 1802), à l'initiative du Premier Consul Bonaparte.

Les élèves ou « cadets » sortent de l'Académie avec le grade de second lieutenant (« sous-lieutenant »). Leur effectif annuel dépasse aujourd'hui le millier. Depuis le 8 juillet 1976, on compte des femmes parmi ces « cadets ». L'École Spéciale Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, équivalent français de West Point, a ouvert quant à elle ses portes à la gent féminine en 1983.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net