Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>
Histoire tourmentée de la Corse
• 6 août 1284 : la Corse devient génoise
• 23 août 1553 : Sampiero offre la Corse à la France
• 30 janvier 1735 : déclaration d'indépendance d'Orezza
• 15 mai 1768 : traité entre Paris et Gênes
• 9 mai 1769 : les Corses défaits à Ponte-Novo
• 22 août 1975 : drame d'Aléria
• 6 février 1998 : assassinat du préfet Claude Érignac
• 17 décembre 2015 : un indépendantiste à la présidence de la région
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

15 mai 1768

Traité sur la Corse entre Paris et Gênes


Lassée par la guerre qu'elle doit mener contre les rebelles corses, la République de Gênes cède « provisoirement » ses droits sur l'île à la France par le traité de Versailles du 15 mai 1768.

La France convient de restituer l'île dès que la République lui aura versé 40 millions de livres en rémunération de son intervention contre les rebelles. Le remboursement se fait toujours attendre !...

Le duc Etienne de ChoiseulLe duc de Choiseul, qui dirige les affaires du royaume, est à l'origine de cette fructueuse transaction.

Il veut offrir aux nobles français une occasion de guerre et une revanche après l'humiliant traité de Paris qui a mis fin à la guerre de Sept Ans.

Il veut aussi offrir à la France une base stratégique en Méditerranée pour faire front aux Anglais, présents à Minorque et surtout à Gibraltar.

Il veut enfin détourner les esprits des problèmes intérieurs qui minent la France sous le règne finissant de Louis XV. Les privilégiés et les parlementaires repoussent toute réforme de l'État cependant que la haute noblesse accapare les évêchés et les commandements militaires.

Pas moins de 20 000 hommes débarquent en Corse pour soumettre les Corses sous le commandement du lieutenant-général Chauvelin puis du comte de Vaux. Les Français finissent par l'emporter à Ponte-Novo après quelques revers initiaux - dont le plus sévère à Borgu le 9 octobre 1768.


Épisode suivant Voir la suite
• 9 mai 1769 : les Corses défaits à Ponte-Novo

Publié ou mis à jour le : 2017-12-26 16:07:36

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Anonyme (15-05-201818:25:43)

Ouf, à un an près, Napoléon n'était pas français !

Anonyme (15-05-201817:25:36)

Ouf, à un an près, Napoléon n'était pas français !

Trisolini (29-12-201714:26:56)

Mais l'entente entre la République de Gênes et la France pour la restitution prévoyait un remboursement de 40.000 ou 40 millions de livres? La différence est de taille!!

Desavoy (28-12-201716:34:25)

M. gerpegepe, il en a toujours été ainsi ! a-t-on demandé aux Bretons, aux Provençaux...etc. s'ils voulaient être rattachés au Royaume de France

gerpegepe (28-12-201712:48:33)

La Corse offerte !! Quel langage pour rappeler une opération où les corses n'ont jamais été consultés sur ce "cadeau". Ce paquet-cadeau du ministre relève du fait du prince uniquement et bien sûr des forces politiques de l'époque. La réalité historique est qu'on a disposé des corses comme d'une sorte de "marchandise". Les cadeaux de ce type sont toujours empoisonnés et tôt où tard ils deviennent quasi explosifs....


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quelle invention est à l'origine de la première révolution industrielle ?

Réponse
Publicité