Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>
La France en Louisiane
• 9 avril 1682 : Cavelier de la Salle baptise la Louisiane
• 19 mars 1687 : mort tragique de Cavelier de la Salle
• 2 mars 1698 : fondation de Bâton-Rouge
• 2 mai 1716 : le système Law
• 25 août 1718 : fondation de La Nouvelle-Orléans
• 3 mai 1803 : Bonaparte cède la Louisiane
• 30 avril 1812 : la Louisiane devient le 18e État des États-Unis
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

25 août 1718

Fondation de La Nouvelle-Orléans


Le 25 août 1718, le gouverneur de la Louisiane, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, fonde un comptoir sur une courbe du Mississippi, entre le delta et le lac Pontchartrain qui le borde sur sa gauche. Il est baptisé La Nouvelle-Orléans en l'honneur du duc Philippe d'Orléans qui gouverne alors la France en qualité de Régent.

Le gouverneur aspire de la sorte à contrôler le trafic de tout le bassin du Mississippi, jusqu'aux Grands Lacs. Comme le nouvel établissement est séparé de l'océan par le delta sauvage, ses mangroves et ses bayous (une déformation de « boyau » qui désigne un ancien bras du delta), c'est par le portage entre le fleuve et le lac Pontchartrain, via le bayou Saint-Jean que sera assuré l'accès au golfe du Mexique et au-delà à l'Europe.

Un défi urbain

Il revient à l'ingénieur Adrien de Pauger de tracer le plan en damier de la future cité dans la courbe du fleuve. Sous le nom de « Vieux Carré », c'est aujourd'hui le centre historique de la cité.

Le site, au milieu de marais tropicaux, n'en est pas moins incommode et même rebutant. Craignant à juste titre les fièvres, les Européens y regardent à deux fois avant de s'y installer. La Nouvelle-Orléans est aussi construite en-dessous du niveau de la mer et ses habitants doivent lutter en permanence contre les crues du fleuve et les ouragans tropicaux. Le dernier en date, Katrina (2005), a ravagé une grande partie de la métropole et contraint à la fuite une partie de ses habitants.

La Nouvelle-Orléans n'est dans ses premières années d'existence qu'un regroupement de cahutes en bois bien décrit par l'abbé Prévost dans Manon Lescaut. Elle devient néanmoins capitale de la Louisiane en 1722, en remplacement de Bâton-Rouge, située plus en amont. Les investissements de la banque Law assurent le développement et la prospérité de son port.

Le Bureau du coton à la Nouvelle-Orléans (1873, Edgar Degas, musée des Beaux-Arts de Pau)

Aléas géopolitiques

La ville est cédée à l'Espagne en 1762 par le traité secret de Fontainebleau, récupérée par la France en 1800 et enfin revendue aux États-Unis avec le reste de la Louisiane en 1803. Pendant la guerre anglo-américaine de 1812, elle offre au général Andrew Jackson l'opportunité d'un coup d'éclat qui l'amènera à la Maison Blanche.

La Nouvelle-Orléans connaît ensuite une grande prospérité fondée sur le négoce du coton mais elle perd son statut de capitale d'État en 1852 et surtout est ruinée par la guerre de Sécession et son occupation par les troupes nordistes du général Benjamin Butler. Elle retrouve brièvement son statut de capitale d'État de 1865 à 1880 avant de le perdre définitivement au profit de Bâton-Rouge.

Fruit de son histoire agitée et de l'économie de plantation, la population de La Nouvelle-Orléans (un million d'habitants au début du XXIe siècle) est très diverse avec des descendants d'Européens, d'Acadiens (Cajuns), d'Indiens et surtout d'esclaves africains. Cette population cosmopolite et plutôt insouciante est restée en partie fidèle à ses origines créoles et françaises en dépit des aléas géopolitiques. On lui doit au début du XXe siècle le jazz New Orleans.

André Larané

Le Vieux Carré ou Quartier français à La Nouvelle-Orléans aujourd'hui (DR)


Épisode suivant Voir la suite
• 3 mai 1803 : Bonaparte cède la Louisiane

Publié ou mis à jour le : 2018-05-25 08:56:41

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Sous quel nom est plus connu Vladimir Ilitch Oulianov ?

Réponse
Publicité