1er septembre 1715 - Mort de Louis XIV - Herodote.net

1er septembre 1715

Mort de Louis XIV

Le roi Louis XIV s'éteint à Versailles le 1er septembre 1715, quatre jours avant son soixante-dix-septième anniversaire. Nul, dans le monde, n'aura régné aussi longtemps que lui (72 ans).

Le Roi-Soleil laisse une France au sommet de sa puissance mais épuisée par les guerres, en particulier la dernière : la guerre de la Succession d'Espagne. Aussi la Cour et la plupart des contemporains accueillent-ils sa disparition avec un discret soulagement...

Son arrière-petit-fils lui succède sous le nom de Louis XV.

Thomas Jones Barker, La Mort de Louis XIV, 1835, musée Antoine Lécuyer, Saint-Quentin

Un roi jusqu'au bout respectueux de son devoir

Le 10 août précédent, à son retour de promenade dans les jardins de Marly, le vieux souverain éprouve une vive douleur à la jambe. Son médecin Guy-Crescent Fagon diagnostique une simple sciatique. Mais des tâches noires apparaissent bientôt et révèlent une gangrène sénile. Stoïque, le roi supporte la douleur sans broncher et poursuit ses activités comme si de rien n'était. Le 13 août, il s'offre même le luxe de renouveler les féeries de Versailles pour accueillir un prétendu ambassadeur du chah de Perse.

Le 25 août, à la Saint-Louis, il doit toutefois se résigner à s'aliter et, en bon chrétien, reçoit l'extrême-onction et se résigne à sa mort prochaine.

Le 26 août, il reçoit son arrière-petit-fils, qui n'a encore que cinq ans. Du fait des deuils qui ont massivement frappé la famille royale, alimentés par les erreurs médicales, l'enfant est son seul héritier direct. « Mon cher enfant, lui dit son bisaïeul, vous allez être le plus grand roi du monde. N'oubliez jamais les obligations que vous avez à Dieu... »

Après avoir renouvelé ses adieux à la Cour et à son épouse Madame de Maintenon, il rend le dernier soupir au petit matin. 

Les courtisans et conseillers n'ont pas attendu la mise au tombeau pour accommoder à leur manière les dernières volontés du monarque... Dès le lendemain, le 2 septembre 1715, le régent Philippe d'Orléans, neveu de Louis XIV, demande au Parlement de Paris de casser son testament. En échange de ce service, les parlementaires obtiennent que leur soit restitué le droit de remontrance. Fatale concession qui va altérer le pouvoir royal jusqu'à la Révolution !...

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net