12 septembre 1642

Conspiration et mort de Cinq-Mars

Le 12 septembre 1642, place des Terreaux à Lyon, Henri de Cinq-Mars, à peine âgé de 22 ans, périt sur l'échafaud ainsi que son ami François de Thou. Ces deux exécutions mettent un terme à la dernière conspiration ourdie contre Richelieu.

Petites intrigues de Cour

En cette fin d'année 1639, le roi Louis XIII (38 ans) se liait d'une amitié passionnée  pour le jeune Henri Coiffier de Ruzé d'Effiat, marquis de Cinq-Mars.

Le cardinal Richelieu, qui avait gagné depuis longtemps la confiance du roi, prit le jeune marquis sous son aile pour s'assurer des fréquentations du monarque.

Mais non content d'avoir obtenu la charge de Grand Écuyer, Cinq-Mars voulait maintenant épouser la princesse de Mantoue Marie de Gonzague, une des plus riches fortunes du royaume.

Certes, le beau Cinq-Mars était le fils du maréchal d'Effiat, mais la distance nobiliaire avec sa prétendante était astronomique.

Richelieu s'opposa au mariage et Henri de Cinq-Mars, de dépit, bascula dès lors dans le camp de ses ennemis.

Conspiration en marche

Devenu l'ennemi du Cardinal, Cinq-Mars, par sa position de favori, ne devait pas tarder à être contacté par les opposants au ministre.

Parmi les principaux conjurés, on devait trouver l'inévitable Gaston d'Orléans, frère du roi. Mais aussi Louis d'Astarac, marquis de Fontrailles, Anne d'Autriche et François-Auguste de Thou, jeune conseiller au Parlement et tout dévoué à la reine. Et encore le duc de Bouillon.

François de Thou prit contact avec le duc de Bouillon, alors en Limousin. À peine « accommodé » avec le roi, le duc hésita.

Là-dessus, Richelieu confia au duc le commandement des armées d'Italie, avec mission de s'emparer de Sedan.

Jugeant que cette place ne pouvait soutenir un siège ennemi, le duc rédigea avec Gaston d'Orléans et Cinq-Mars un projet de traité avec l'ennemi, le roi d'Espagne Philippe IV, en guerre avec la France depuis 1635.

Il prévoyait que Philippe IV fournirait 12 000 fantassins, 6 000 cavaliers, 400 000 écus pour payer la solde d'une armée levée en France et une garnison pour Sedan. Gaston, de son côté, signerait la paix au nom de la France et chacun restituerait toutes les villes conquises. La France renoncerait à ses alliances avec la Suède et les princes de l'empire allemand. Autant dire que l'on offrait la victoire à l'Espagne.

Alors qu'il se trouvait à Arles, Richelieu reçut, le 11 juin 1642, une copie du traité félon. Il semble que ce fut Anne d'Autriche qui porta ce coup mortel à la conjuration. On peut comprendre son geste. L'état de santé du roi (bien qu'âgé seulement de 41 ans) et l'âge du dauphin, Louis-Dieudonné, 4 ans, permettaient de penser que l'on s'acheminait vers une période de régence.

Louis XIII se laissa convaincre de signer l'arrestation de MM. de Cinq-Mars, de Thou et Bouillon. On imagine l'incrédulité du souverain qui demandera plus tard si l'on n'avait pas mis un nom pour un autre en voyant celui de son favori.

Le 7 juillet, Gaston, le frère cadet du roi, avoua par lettre à Richelieu une extrême douleur pour avoir pris des liaisons et correspondances avec ses ennemis... à son frère, il révéla toutes choses dont il était coupable tout en accusant Cinq-Mars de l'avoir trompé. Il plaida cependant la cause de François de Thou, mais se garda de parler de la reine.​

Le procès des conjurés

Richelieu choisit Lyon pour le déroulement du procès. Il s'y rendit par bateau, sur le Rhône, menant sous bonne garde François de Thou. Après une tentative d'évasion manquée, Cinq-Mars fut transféré de Montpellier en carrosse, entouré de six cents gardes. Le duc de Bouillon, confronté à Cinq-Mars, déclara ne rien savoir du traité et expliqua qu'il n'aurait livré Sedan « qu'en cas de la mort du roi ».

Le 10 septembre, en fin d'après-midi, les condamnés furent menés du Palais vers le lieu du supplice, place des Terreaux. Contrairement à l'usage, ce ne fut pas en charrette mais en carrosse ! Mort à son tour le 4 décembre 1642, Richelieu suivit son ancien protégé de quatre mois. Louis XIII mourut l'année suivante, le 14 mai 1643.

Publié ou mis à jour le : 2021-08-15 18:17:56

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net