22 septembre 1609

Expulsion des Morisques d'Espagne

Le 22 septembre 1609, à l'initiative de son ministre et favori le duc de Lerma, le roi d'Espagne Philippe III de Habsbourg signe un décret d'expulsion des Morisques.

Fabienne Manière

Le départ des Morisques (gravure d'époque, Vicente Carducho, Musée du Prado)

Le triomphe de l'intolérance

Les Morisques sont d'anciens musulmans espagnols qui ont été convertis de force au catholicisme à l'initiative de Ximenez et continuent discrètement de pratiquer leur ancienne religion. Leur nom est dérivé de Moro (ou Maure), habitant de l'Afrique du nord. Ils sont au nombre d'un demi-million (sur une population totale de huit millions d'habitants), très actifs dans l'agriculture et l'artisanat.

Dès avant la publication du décret royal, des troupes armées (les tercios, redoutables fantassins espagnols) prennent position dans les régions à forte concentration musulmane afin de contenir les révoltes.

Les expulsions vont s'étirer jusqu'en 1614. Les Morisques voient leurs biens confisqués au profit du duc de Lerma et de ses partisans, ou encore de leurs seigneurs. Au moment de leur départ, les autorités poussent parfois le cynisme jusqu'à leur demander de payer leur voyage.

Ils sont chassés dans de pénibles conditions vers les ports d'Afrique du nord, Oran, Tunis... où ils sont plutôt mal accueillis par les habitants du cru. À Oran, ville espagnole jusqu'en 1792, ils sont refoulés par les autorités et massacrés par les Berbères des environs qui les perçoivent comme des envahisseurs.

Ces départs forcés ont des conséquences désastreuses pour l'Espagne en privant de bras et de cerveaux son agriculture, son élevage, ses corporations de maçons et son industrie textile.

Dans la région de Valence, où ils sont nombreux et très actifs, les grands propriétaires protestent contre une mesure qui les prive de travailleurs de qualité. On leur attribue en compensation les terres et les maisons des Morisques.

L'expulsion des Morisques suit d'un siècle celle des juifs, chassés d'Espagne en 1492, l'année où Christophe Colomb s'embarqua pour les Indes. Elle illustre la montée de l'intolérance en Espagne au nom de la « limpieza de la sangre » (la pureté du sang).....

Publié ou mis à jour le : 2024-01-05 08:17:25
Regulus (24-03-2017 11:58:29)

Dommage que les raisons de cette expulsion , plus d'un siècle après la victoire des Chrétiens ! - ne soient pas réellement explicitées en allant au-delà de l'aspect purement religieux.

jpdaumalle (22-09-2015 19:17:17)

Merci à Dardenne de me faire ce propos de Tocqueville malheureusement très vraie ,on le vérifie en ce moment

Dardenne (20-09-2015 12:59:05)

Alexis de Tocqueville (1805-1859)

L'Histoire est une galerie de tableaux où il y a peu d'originaux et beaucoup de copies....

Hé oui!

Jlg (20-09-2015 03:00:47)

Ils furent remplacés dans le pays valencien par les XUETES, juifs convertis de Mallorque, mais on en parle moins. Qu'Herodote.net les mette donc en lumière! Merci pour eux dont les noms figurent sur... Lire la suite

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net