29 août 1526

Soliman triomphe à Mohacs

Le sultan ottoman Soliman le Magnifique bat les Hongrois à Mohacs le 29 août 1526. La Hongrie disparaît en tant qu'État indépendant. Pour le jeune sultan, cette victoire couronne un début de règne glorieux.

Un succès inattendu

Soliman II a succédé à son père Sélim Ier en 1520. Âgé de 25 ans, il engage aussitôt la conquête de Rhodes et la soumission de la Méditerranée orientale.

Là-dessus, il tourne ses regards vers le nord où l'élection à la tête du Saint Empire romain germanique de l'héritier des Habsbourg, Charles Quint, lui paraît lourde de menaces.

C'est ainsi qu'il noue une alliance de revers avec le roi de France François Ier, puis, pendant que ce dernier occupe les armées du Habsbourg à l'Ouest, monte une expédition préventive contre la Hongrie du roi Louis II Jagellon (20 ans), située entre ses possessions des Balkans et celles du Habsbourg.

Les armées de Louis II et de Soliman se font face dans la plaine de Mohacs. Le sultan a alors l'astuce de dégarnir son centre et d'en ouvrir les rangs pour y attirer la puissante cavalerie hongroise. Les chevaliers se lancent avec fougue dans le piège, dans le fol espoir de s'emparer du sultan lui-même. Mais les rangs ottomans se referment sur eux et l'artillerie vient les décimer. Certains, dont le jeune roi de Hongrie, tentent de s'échapper par les marais où ils périssent noyés.

Fort de cette victoire inattendue qui l'amène aux portes de l'Occident, le sultan s'abstient toutefois d'annexer le royaume de Hongrie et n'en a d'ailleurs pas les moyens. Il se contente de soutenir Jean Zapolya, voïvode (gouverneur militaire) de Transylvanie, candidat à la succession de Louis II, contre l'archiduc d'Autriche Ferdinand, frère de l'empereur Charles Quint.

Pour finir, il occupera Buda et toute la Hongrie centrale en 1541, ne laissant plus aux Habsbourg que la partie occidentale de l'ancien royaume.

De ces événements douloureux, les Hongrois ont conservé un dicton : « On a connu pire à Mohacs ».

Publié ou mis à jour le : 2022-10-02 16:02:19
Anonyme (11-11-2006 14:56:23)

On pourrait dire aussi que la Hongrie ne retrouvera plus son indépendance avant 1918. Les Ottomans avaient choisis les puissances de l'Axe comme alliés. Les mauvais. La Hongrie qui était un des premie... Lire la suite

marie michaux (30-08-2006 12:27:45)

Mes amis hongrois parlent volontiers et toujours tristement de "la bataille de Mohacs"...
J'ai apprécié cet aticle; merci
Une question : dans le langage actuel, ottoman et turc sont-ils interchangeables?

Herodote.net répond :
Aujourd'hui, il ne convient plus de parler d'Ottomans, cette dynastie ayant disparu, mais au XVIe siècle, pour les Méditerranéens et les Européens, les deux termes Turcs et Ottomans étaient parfaitement interchangeables.

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net