19 août 1488 - La «Guerre folle» et le traité du Verger - Herodote.net

19 août 1488

La «Guerre folle» et le traité du Verger

Le 19 août 1488, le duc François II de Bretagne, contraint et forcé, signe avec le jeune roi de France Charles VIII le traité du Verger. Par ce traité, le roi, ou plutôt sa soeur Anne de Beaujeu, met fin à la «Guerre folle» et prend un sérieux gage sur la Bretagne, jusque-là indépendante.

La bataille de Saint-Aubin du Cormier, 28 juillet 1488 (gravure de Paul Lehugeur, XIXe siècle)

La «Guerre folle»

La «Guerre folle» est le fait d'une poignée de grands seigneurs en mal de reconnaissance. Ils croient pouvoir en imposer à Anne de Beaujeu et, pour cela, s'allient à François II de Bretagne, qui craint pour l'indépendance de son duché, ainsi qu'à Louis II d'Orléans (futur Louis XII).

Louis a de solides raisons d'en vouloir à la dynastie des Valois. Lui-même est le fils de Charles d'Orléans, poète à ses heures, qui supporta vingt-cinq longues années de captivité à Londres après la bataille d'Azincourt. Il est né en 1462, alors que son père était dans sa 68e année. Louis XI l'oblige à épouser sa fille contrefaite, Jeanne la Boîteuse, dans l'espoir que le mariage sera stérile et que s'éteindrait la lignée des Orléans qu'il déteste !...

Dès janvier 1485, le duc d'Orléans tente sans succès de soulever les Parisiens et de renverser la régente mais Anne de Beaujeu a vite fait de le ramener à la raison. En 1486, la querelle rebondit de façon plus brutale tandis que l'empereur Maximilien 1er de Habsbourg fait une incursion dans le nord du royaume. Louis d'Orléans se réfugie à Nantes, chez son allié le duc de Bretagne.

C'est ainsi que la coalition franco-bretonne se lance dans ce qui restera pour la postérité une «Guerre folle» (ce nom remonte au siècle suivant).  À l'été 1487, Charles VII, à la tête de ses troupes, entame une campagne triomphante en Bretagne mais échoue à s'emparer de Nantes, capitale du duché. 

Le roi place le jeune Louis II de La Trémoille (28 ans) à la tête de son armée avec le titre de lieutenant général. Les troupes royales remportent enfin une victoire décisive sur les insurgés à Saint-Aubin-du-Cormier, non loin de la ville de Fougères, le 28 juillet 1488.

Le duc François II, vaincu, doit signer le 19 août 1488 le traité du Verger, par lequel il promet que sa fille et héritière Anne ne se marierait pas sans le consentement du roi de France.

Mort trois semaines après la signature du traité, il ne verra pas le mariage de sa fille avec le roi Charles VIII, encore moins son remariage avec son successeur, Louis XII, qui n'est autre que le duc d'Orléans défait à Saint-Aubin-du-Cormier.

Publié ou mis à jour le : 2019-07-23 14:58:52

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net