19 août 1418 - Une coupole révolutionnaire pour la cathédrale de Florence - Herodote.net

19 août 1418

Une coupole révolutionnaire pour la cathédrale de Florence

Le 19 août 1418, la commune de Florence lance un concours d'architectes pour la réalisation de la coupole destinée à recouvrir le choeur de la nouvelle cathédrale Santa Maria del Fiore, aussi appelée « le Dôme » (il Duomo).

Cette coupole, par ses dimensions et par la technique originale de son concepteur Filippo Brunelleschi, constitue un bond en avant dans l'architecture occidentale et une rupture par rapport à l'art gothique de la fin du Moyen Âge.

André Larané
Florence et la cathédrale Santa Maria del Fiore (DR)

Du gothique à la Renaissance

Beaucoup plus tôt, la fière cité avait voulu se distinguer de ses prédécesseurs et de ses rivales Sienne et Pise avec une cathédrale plus grande et audacieuse qu'aucune autre. 

Le chantier avait débuté en 1331 sous la direction de la guilde (ou Arti) de la laine, la principale corporation de la ville. Il avait été d'abord dirigé par Arnolfo di Cambio. Giotto et d'autres artistes florentins de premier rang y avaient aussi participé.

Mais la couverture de la nef n'avait été achevée qu'en 1380, pour cause de difficultés politiques et sociales et surtout en raison de la Grande Peste de 1348 qui avait fauché la moitié de la population florentine.

Les constructeurs avaient ensuite réalisé la base de l'octogone destiné à accueillir la coupole, avec un parement de pierres bicolores, noir et blanc, et une structure gothique classique. Restait à réaliser la coupole, prévue pour avoir à la base un diamètre d'environ 45 mètres, plus large que tout ce que l'on connaissait à l'époque. Celle de Sainte Sophie, à Constantinople, construite neuf siècles plus tôt, ne mesurait « que » 31 mètres de diamètre.

À la suite du concours furent retenus les sculpteurs Filippo Brunelleschi et Lorenzo Ghiberti. 

Les deux hommes avaient déjà été mis en concurrence pour la sculpture des portes du Baptistère, un bâtiment octogonal voisin du Dôme et c'est Ghiberti, encore inconnu, qui avait été retenu pour cette oeuvre également mémorable, qui continue d'inspirer les sculpteurs tel Rodin.

Le défi fou d'un sculpteur

Filippo Brunelleschi (1377, Florence - 15 avril 1446, Florence)Brunelleschi prend sa revanche sur son rival en se voyant attribuer l'entière responsabilité de la coupole, bien qu'il n'ait encore rien construit ! Il convainc le jury de sa capacité à relever le défi grâce à son étude des monuments  de la Rome antique.

Il imagine pour commencer un astucieux palan mis en rotation par des boeufs pour remplacer les traditionnels treuils à tambour (« cages à écureuil ») dans le levage des matériaux (au total 37 000 tonnes rien que pour le Dôme).  

Pour surmonter les problèmes épineux liés à la construction en hauteur d'une pareille masse et à sa résistance dans le temps, il conçoit avec une grande ingéniosité une coupole autoportante avec huit arcs qui se rejoignent au sommet et une calotte en briques à double paroi.

La coupole est achevée en à peine un peu plus de dix ans et la cathédrale consacrée le 25 mars 1436.

Brunelleschi ajoute à son sommet une lanterne destinée à assurer, par son poids même, la stabilité de l'ensemble. Mais n'en voit pas l'achèvement, en 1471, car il meurt en 1446.

Vue intérieure du Dôme de la cathédrale Santa Maria del Fiore (DR)

La décoration intérieure de la coupole, avec des fresques inspirées de la chapelle Sixtine est engagée au siècle suivant par Vasari et achevée en 1579.

Ainsi l'édifice résume-t-il la grandeur de Florence et de ses artistes, de la première Renaissance au Cinquecento.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net