14 août 1385

Les Portugais triomphent à Aljubarrota

Les funérailles du roi Don Ferdinand 1er (Chroniques d'Angleterre, Jean de Wavrin, XIVe siècle)Le 14 août 1385, la bataille d'Aljubarrota assure l'indépendance du Portugal, à l'issue d'une querelle d'héritage avec le roi de Castille.

Ferdinand Ier le Beau, roi du Portugal et d'Algarve, n'avait laissé à sa mort, le 22 octobre 1383, qu'une fille mariée à son voisin, le roi de Castille Jean Ier.

Craignant que les Castillans ne fassent main basse sur leur petit royaume, les députés des Cortes de Coïmbre (ou Coïmbra) portèrent aussitôt sur le trône un fils illégitime de l'ancien roi Pierre Ier, Jean le Bâtard, sous le nom de Jean Ier (Joao Ier). 

Mais le roi de Castille n'en eut cure. Soutenu par sa femme Béatrice et sa belle-mère Éléonore, veuve de Ferdinand Ier, il franchit la frontière avec son armée. Son équipée s'arrête toutefois à Aljubarrota, sur la route de Lisbonne, où elle est défaite par l'armée portugaise commandée par le connétable Nuno Alvares Pereira et renforcée par un petit contingent d'archers anglais.

En témoignage de reconnaissance à ses alliés anglais, le roi Jean Ier signe avec eux en mai de l'année suivante le traité de Windsor. Il se solde par le mariage de Jean Ier de Portugal et Philippa de Lancastre, fille de Jean de Gand. Il établit par-dessus tout une « ligue d'amitié inviolable, éternelle, solide, perpétuelle et véritable » entre les deux royaumes.

André Larané
Le plus vieux traité en vigueur

Le traité entre le Portugal et l'Angleterre signé à Windsor en mai 1386 serait l'alliance la plus ancienne encore en vigueur aux dires des Portugais.

Cette prétention est néanmoins contestée par les Français et les Écossais qui pencheraient pour l'Old alliance (ou Auld Alliance) signée à Paris le 23 octobre 1295 et que le général de Gaulle lui-même a qualifiée de « plus vieille alliance au monde ». Mais il est vrai que l'Écosse en tant qu'État souverain n'existe plus, ce qui rend caduque ladite alliance.

À titre anecdotique, tous les 13 juillet, des festivités réunissent Basques et Béarnais au col de la Pierre-Saint-Martin, dans les Pyrénées, pour commémorer la signature le 13 juillet 1375 de la Junte de Roncal ou « Tribut des trois vaches ». Ce document conservé dans les archives de Pampelune aurait permis de ramener la paix entre les villages béarnais de la vallée de l'Arétous et les villages basques du valle de Roncal. Les habitants de ces deux territoires y voient avec fierté le plus ancien traité de paix encore en vigueur. Convenons-en avec eux.

Publié ou mis à jour le : 2020-07-12 15:39:20
F. DARMEZIN (14-08-2023 20:04:35)

Les Ecossais et les Français ont raison de contester cette prétention des Portugais et des Anglais. Le plus ancien traité d’amitié et d’alliance fut passé entre Charlemagne et Aetius, roi d’Ecosse, co... Lire la suite

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net