11 juin 1144 - Naissance de l'art gothique à Saint-Denis - Herodote.net

11 juin 1144

Naissance de l'art gothique à Saint-Denis

Le choeur et l'avant-nef de la prestigieuse abbatiale de Saint-Denis, dédiée au premier évêque de Paris, sont solennellement consacrés le dimanche 11 juin 1144.

L'énergique abbé Suger, a entrepris quinze ans plus tôt de reconstruire son église abbatiale qui menaçait ruine. Construite quatre siècles plus tôt en style pré-roman, elle avait été dédicacée le 24 février 775 en présence du futur Charlemagne. 

Pour cette nouvelle consécration, Suger invite le roi de France, Louis VII le Jeune, et sa femme, la duchesse Aliénor d'Aquitaine, ainsi que tous les grands personnages du royaume, y compris vingt-quatre évêques et archevêques, sans compter aussi l'archevêque anglais de Cantorbéry.

Tous ces prélats, émerveillés par la lumière des vitraux et l'élancement de la structure, vont regagner leur diocèse avec le désir de reconstruire leur propre cathédrale dans le style particulier de Saint-Denis.

C'est ainsi que ce style architectural, dont les prémices sont apparus en Normandie et à Sens, en Bourgogne, va se diffuser dans le royaume et bien au-delà dans toute l'Europe jusqu'au début de la Renaissance, quatre siècles plus tard.

Il est d'abord baptisé « art ogival » par référence à l'ogive ou à l'arc brisé, ou encore « art français » car il est né au XIIe siècle dans le Bassin parisien, à Sens, Saint-Denis, Laon, Noyon, Paris. Comme tout l'art médiéval, il sera sous la Renaissance baptisé par dérision « art gothique » (c'est-à-dire « à peine digne des Goths »). Au XIXe siècle seulement, on en viendra à distinguer l'art gothique de l'art roman qui l'a précédé.

De l'église de Suger subsistent aujourd'hui d'une part le déambulatoire autour du choeur, avec ses chapelles absidiales, d'autre part la façade occidentale, qui donne sur le parvis, ainsi que les deux travées de la nef attenantes à cette façade.

Partie de la basilique de Saint-Denis réalisée sous la direction de Suger (noir)C'est qu'en effet, la reconstruction de l'église devait se faire sans jamais interrompre les offices quotidiens. Il fallait donc procéder par tranches et toujours ménager un espace libre pour la messe.

La reconstruction a été achevée bien après la mort de Suger, par les architectes Pierre et Eudes de Montreuil qui ont réalisé de 1231 à 1265 les autres travées de la nef, le transept et le centre du choeur. 

Les successeurs de Suger firent ériger aussi les tours de la basilique. Ils veillèrent à ce que l'une d'elles, la tour nord (86 mètres), soit plus haute que les tours de Notre-Dame de Paris (69 mètres) ! Elle fut longtemps en effet l'édifice le plus haut de France et d'Europe, avant d'être démontée au milieu du XIXe siècle pour cause de fragilité. 

André Larané
Publié ou mis à jour le : 2019-04-29 11:03:26

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux