Entre les lignes et les tranchées - Photographies, lettres et carnets (1914-1918) - Herodote.net

Entre les lignes et les tranchées

Photographies, lettres et carnets (1914-1918)

Jean-Pierre Guéno et Gérard Lhéritier (Gallimard, 29 euros, 280 pages, 279 illustrations,  2014)

Entre les lignes et les tranchées

Parmi les nombreux ouvrages publiés à l'occasion du Centenaire de la Grande Guerre, celui-ci mérite une place de choix tant par la qualité et le nombre de ses illustrations que par la précision et l'intérêt de ses textes.

Publié en parallèle avec l'exposition éponyme du Musée des lettres et manuscrits (Paris, du 9 avril au 31 août 2014), il offre un remarquable survol de la guerre et de la période qui l'a précédée, mais aussi des informations inédites ou méconnues sur les dessous du drame, révélées par les documents de l'exposition.

Ainsi est-il troublant de voir que les fameuses affiches de la mobilisation d'août 1914 avaient été imprimées dès 1904, la date ayant été laissée en blanc et remplie à la main ! On découvre de la même façon le soin que mettaient les autorités à former dès 1880 les jeunes générations d'écoliers à leur devoir patriotique de combattants : entraînement au tir, défilés etc. L'antisémitisme tient une place de choix à la fin du XIXe siècle : sait-on qu'Édouard Drumont publia son volumineux pamphlet La France juive à compte d'auteur avec le concours financier du gentil Alphonse Daudet ?

La guerre défile au gré des pages à travers le regard et la plume de quelques personnages anonymes ou célèbres, humbles ou prestigieux, tels le député Émile Driant ou le colonel de Gaulle. Le premier ayant été tué en 1916, une baronne allemande écrit à sa veuve :
« Mon fils, Lieutenant d'artillerie, qui a combattu vis-à-vis de Monsieur votre mari, me dit de vous écrire et de vous assurer que Monsieur Driant a été enterré, avec tout respect, tous soins, et que ses camarades ennemis lui ont creusé et orné un beau tombeau (...) »

Proclamation de Gallieni, gouverneur militaire de Paris, en août 1914Moins amène est l'échange de lettres entre le général Gallieni, Ministre de la Guerre, et le généralissime Joffre. Le premier, le 16 décembre 1915, avertit le second de l'insuffisance des défenses en Lorraine. L'autre répond sèchement deux jours plus tard que tout est bien. Sous-entendu : occupez-vous de vos affaires.

Parmi les révélations les plus curieuses de cet beau livre, nous apprenons que la chanson de Craonne, censée exprimée le désespoir des mutins de 1917, est en fait une valse à succès de 1911 dont les paroles ont été adaptées par les poilus * à différents champs de souffrance (Lorette 1915, Verdun 1916, enfin Craonne 1917). Et nous découvrons que l'immortelle Lili Marleen a été écrite en avril 1915 par un jeune aspirant allemand, Hans Leip, qui gardait dans les tranchées le souvenir de deux jeunes filles, Lili et Marleen. Mise en musique en 1939 et diffusée par inadvertance sur Radio Belgrade en août 1941, elle est devenue le refrain de tous les combattants de la Seconde Guerre mondiale.

Nous avons gardé pour la fin l'une des plus troublantes révélations de l'ouvrage, à savoir la confidence d'un banquier américain (anonyme) à un jeune journaliste français sur les véritables raisons de l'entrée en guerre des États-Unis. Dans cette interview, publiée dans les Annales du 25 mars 1917, le banquier explique avec franchise et cynisme qu'il n'a que faire de La Fayette et des grands principes. Simplement, les États-Unis ont procuré à l'Entente - la France et l'Angleterre - tous les biens indispensables à la poursuite de leur effort de guerre et, s'ils venaient à perdre la guerre, ils seraient dans l'impossibilité de payer leur dette. Il importe donc aux Américains d'assurer la victoire de l'Entente plutôt que de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie (« (...) vos traites ne vaudront que ce que vaudra votre victoire. Il faut que vous soyez victorieux à tout prix pour faire face à vos engagements »)...

André Larané

Publié ou mis à jour le : 10/06/2016 09:42:47

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net