Atatürk - Naissance de la Turquie moderne - Herodote.net

Atatürk

Naissance de la Turquie moderne

Fabrice Monnier (CNRS éditions, 22,50 euros,  2015)

Atatürk

Cette biographie de Moustafa Kémal Atatürk (le « Père des Turcs ») arrive à point nommé à un moment où la Turquie prend un nouveau départ sous la férule d'Erdogan. 

Le livre est bien construit, ne contient pas de révélations fracassantes mais apporte une synthèse éclairante sur une période et une région qui influencent encore notre actualité.

Il raconte la mort de l'empire ottoman et la naissance de la République turque avec en filigrane la vie d'Atatürk, lequel a participé à toutes les étapes de cette Histoire, en acteur secondaire puis en maître d'oeuvre. On le voit par exemple en Libye combattre les Italiens et en Syrie les Britanniques. Ses exploits des Dardanelles, en avril-août 1915, paraissent assez ténus au regard de la popularité qu'ils lui ont value.

On découvre aussi Kémal proposant ses services au sultan et même à l'occupant britannique avant de se résoudre à faire cavalier seul. Son coup de génie, sans doute, fut de refuser les ors de Constantinople et de leur préférer la poussière d'Ankara pour installer son assemblée nationale. Ainsi a-t-il échappé à la pression de la Sublime Porte et des Occidentaux et pu mener son affaire en s'appuyant sur les paysans turcs... et kurdes.

Fabrice Monnier rappelle aussi des épisodes méconnus de notre Histoire comme l'évacuation honteuse de la Cilicie, au mépris de la vie de ses derniers habitants arméniens, et la rétrocession tout aussi honteuse à la Turquie du Sandjak d'Alexandrette et d'Antioche, cette enclave au nord-ouest de la Syrie dont Kémal s'est empressé de chasser les habitants arabes pour les remplacer par des colons turcs.

De façon amusante, on retiendra le portrait haut en couleurs d'Atatürk, porté sur le jeu, les femmes et l'alcool, amateur de luxe et d'élégance, mort à 58 ans d'une cirrhose. Un modèle pour la Turquie d'Erdogan ?

NB : si le livre se lit aisément, on peut toutefois déplorer qu'il n'ait pas été correctement relu par l'éditeur et foisonne de coquilles et d'erreurs factuelles.

André Larané

Voir : Le « Père des Turcs »

Publié ou mis à jour le : 10/06/2016 09:42:47

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net