Rousseau

Un naïf très moderne

Homme du peuple, né à Laval en 1854, Henri Rousseau s'engage dans l'armée puis devient employé de l'octroi à Paris, d'où son surnom de «Douanier Rousseau».

Il commence à peindre à la fin des années 1870, en s'inspirant des gravures et des paysages parisiens... et des animaux exotiques du Jardin des Plantes.

À partir de 1885, il expose régulièrement au Salon des Indépendants, qui a l'avantage d'être ouvert à tous les artistes.

Méprisé par la critique, il sort de l'anonymat en 1891 avec Surpris !, une toile qui montre un tigre sous l'orage dans une jungle de pacotille.

La toile ci-dessus, évocation poignante de la guerre, inspirée par le souvenir de la guerre franco-prussienne de 1870-1871, est exposée au Salon de 1894. Elle lui vaut des sarcasmes mais aussi les éloges de Guillaume Apollinaire. Disparue pendant plusieurs décennies, la toile est retrouvée à Louviers pendant l'Occupation allemande, en 1941, et revient aussitôt à la lumière.

Rousseau, qui se voulait académique, devient à la fin de sa vie l'ami des peintres d'avant-garde, y compris Picasso. Il meurt en 1910.

Publié ou mis à jour le : 2020-01-28 14:08:26

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net