Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

2 décembre

Événements
2 décembre 1804 : Sacre de Napoléon 1er

Le 2 décembre 1804, Napoléon Bonaparte est sacré empereur des Français. Général de la Révolution française, il reconstitue à son profit l'Empire de Charlemagne !...

suite de l'article
2 décembre 1805 : Napoléon triomphe au soleil d'Austerlitz

Le 2 décembre 1805, un an tout juste après son sacre, Napoléon 1er remporte à Austerlitz sa victoire la plus éclatante...

suite de l'article
2 décembre 1823 : La doctrine de Monroe

Le 2 décembre 1823, James Monroe, 5e premier Président des États-Unis, énonce devant le Congrès la doctrine qui portera son nom et fixera pour un siècle et demi les fondements de la diplomatie américaine...

suite de l'article
2 décembre 1851 : Coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte

Le 2 décembre 1851, anniversaire du sacre de Napoléon 1er et de la bataille d'Austerlitz, Louis-Napoléon Bonaparte conduit le coup d'État qui lui permettra de passer du statut de Prince-Président à celui d'Empereur des Français...

suite de l'article
2 décembre 1852 : Louis-Napoléon devient Napoléon III

Le 2 décembre 1852, avec l'approbation du suffrage universel, Louis-Napoléon Bonaparte est couronné empereur des Français sous le nom de Napoléon III (le deuxième du nom est supposé être le fils unique de Napoléon 1er, mort en pleine jeunesse à Vienne).

2 décembre 1859 : John Brown, le Spartacus blanc

Le 2 décembre 1859, en Virginie, est pendu John Brown, un Américain blanc de 59 ans, coupable d'avoir tenté de soulever les esclaves noirs et tué plusieurs esclavagistes...

suite de l'article
2 décembre 1887 : démission de Jules Grévy

Le 2 décembre 1887, Jules Grévy (80 ans), quatrième président de la République française, est contraint de remettre sa démission suite aux malversations de son gendre Daniel Wilson, l'un des fondateurs de la gauche républicaine.

2 décembre 1954 : Liquidation du maccarthysme

Le 2 décembre 1954, le Sénat américain met un terme aux entreprises calomniatrices du sénateur Joseph McCarthy. Celui-ci voyait un espion communiste derrière chaque personnalité du pays et conduisait une délirante « chasse aux sorcières ».

2 décembre 1959 : Catastrophe de Malpasset

Le soir du 2 décembre 1959, un barrage se rompt à Malpasset, en amont de Fréjus, sur la côte méditerranéenne, entre Toulon et Nice. La ville est inondée et détruite par une vague de 40 mètres de haut. La catastrophe fait 423 morts et des milliers de sans-abri.

Dans un émouvant élan de solidarité, la France entière se mobilise aussitôt au secours des victimes. Des quêtes et des collectes de vêtements sont organisées à grande échelle dans les écoles. Européens et Américains se mobilisent également. Il s'agit de la première manifestation mondiale de solidarité.

Le barrage-voûte de Malpasset, destiné à l'irrigation et assis sur des roches instables, avait été conçu selon des normes moins draconiennes que les ouvrages hydroélectriques et n'aurait de ce fait pas résisté à des pluies diluviennes...

C'est sa fête : Viviane

Jeune chrétienne de Rome, la sainte du jour aurait été fouettée à mort pendant les persécutions de l'empereur Julien l'Apostat, vers 360.

Décès
Hernan Cortès
1485 à Medellin (Estrémadure, Espagne) - 2 décembre 1547 à Castilleja de la Cuesta (Andalousie, Espagne)

Jeune noble castillan, Hernan Cortés (Fernand Cortez en français) s’embarque pour le Nouveau Monde peu après sa découverte par Christophe Colomb. C’est le plus illustre des conquistadors (conquérants en espagnol), ces aventuriers qui ont conquis l’Amérique pour le compte de l’empereur Charles Quint.

Lui-même, à la tête de cinq cent soldats et cavaliers, a le front d’attaquer le puissant empire aztèque, installé sur les plateaux du Mexique. Il tire parti de l'étonnement que suscitent sur les Indiens le physique barbu des Espagnols, leurs armures, leurs armes à feu et leurs chevaux caparaçonnés. Il exploite aussi avec habileté les haines entre les différents peuples de la région.

À la place de l'empire aztèque est fondée une colonie du nom de Nouvelle-Espagne dont Cortés devient le gouverneur et le capitaine général. Tandis qu’il se retire en Espagne pour rédiger ses souvenirs, d’autres conquérants, plus brutaux, marchent sur ses traces. Parmi eux Francisco Pizarre (1475-1541), qui va détruire le prestigieux empire inca, au cœur des Andes.

Voir : «Noche triste» à Tenochtitlan
Donatien de Sade
2 juin 1740 à Saint-Maurice - 2 décembre 1814 à Charenton

Libertin perdu en son siècle, le marquis Donatien de Sade (1740-1814) fait figure d'extraterrestre. Grand seigneur égocentrique et violent, il lui arrive de maltraiter prostituées et domestiques. Il est en conflit aussi avec sa belle-mère, ce qui lui vaut d'être incarcéré vingt-sept années au total, notamment à Vincennes et à la Bastille. En prison, il se pique d'écrire et s'applique à démontrer - à l'opposé de Rousseau et de ses disciples de la Révolution - que l'homme est foncièrement mauvais si on lui retire l'éducation et la morale (Justine ou les malheurs de la vertu, Les 120 jours de Sodome...).

Voir : Le « dernier libertin »
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quand naquirent les Jeux Olympiques ?

Réponse
Publicité