Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

8 septembre

Événements
8 septembre 70 : Destruction du Temple de Jérusalem

Le 8 septembre de l'an 70, les soldats romains pénètrent à l'intérieur du Temple de Jérusalem, le mettent à sac et le détruisent. C'est l'acte final de la première guerre juive, occasionnée par la révolte des Zélotes. Ces juifs ne supportaient plus la tutelle romaine et la connivence du Grand Sanhédrin (le tribubal religieux) avec l'occupant.

La répression est conduite par le général Vespasien puis, celui-ci étant devenu empereur, par son fils Titus qui mène à son terme le siège de Jérusalem...

suite de l'article
8 septembre 712 : avènement de l'empereur Tang Xuanzong

Après le long règne de l'impératrice Wu Zetian, son fils Zhongzong monte sur le trône de Chine. Homme bien intentionné et pieux, il a pour son malheur une épouse à la cuisse légère. Celle-ci s'amourache d'un neveu de Wu Zeitan à l'insu de son naïf mari. Indigné par cet adultère impérial, un prince du sang assassine l'amant mais il est désavoué par l'empereur !

Le malheureux Zhongzong ne va pas être récompensé de sa mansuétude  ! Le 3 juillet 710, l'empereur est empoisonné par sa femme. Elle prétend à son tour régner seule mais n'a pas l'envergure de la précédente impératrice.

Trois semaines plus tard, des conjurés envahissent le palais et la criblent de flèches. Le chef des conjurés, le prince Li Longji, monte à son tour sur le trône le 8 septembre 712 sous le nom de Tang Xuanzong et inaugure la dynastie des Tang. Son règne sera l'un des plus brillants de l'histoire chinoise.

8 septembre 1298 : Bataille navale de Curzola entre Venise et Gênes

Après sa victoire sur Pise à La Meloria, le 6 août 1284, la République de Gênes concentre ses forces contre Venise.

Après maintes escarmouches dans la mer Adriatique, le 8 septembre 1298, l'amiral Lamba Doria, frère d'Oberto, rencontre la flotte vénitienne de l'amiral Angelo Dandolo près de l'île de Curzola (aujourd'hui Korcula, en Croatie). Sa victoire est totale. Douze navires vénitiens seulement arrivent à s'échapper, dix-huit sont coulés et 66 capturés. Près de dix mille Vénitiens sont tués, parmi lesquels l'amiral Dandolo, et plus de cinq mille sont capturés.

Venise va néanmoins se relever rapidement et reprendre le dessus sur sa rivale...

8 septembre 1303 : L'« attentat » d'Anagni

Le 8 septembre 1303, à Anagni, en Italie, la rencontre entre le pape et le représentant du roi de France tourne mal. On parle d'un « attentat » contre la personne du pape...

suite de l'article
8 septembre 1760 : Capitulation de Montréal

Quelques mois après la chute de Québec aux mains des Anglais, le chevalier de Lévis remporte le 28 avril 1760 une spectaculaire victoire à Sainte-Foye, près de Québec, mais ne peut empêcher Montréal, dernière ville française du Canada, d'être à son tour assiégée par trois armées ennemies d'un total de 11.000 hommes.

Il sollicite du gouverneur de Vaudreuil la permission de tenter une sortie avec ses 2.400 hommes, pour l'honneur. Mais le gouverneur juge toute résistance inutile, attendant seulement des assiégeants qu'ils garantissent l'intégrité physique des habitants et leur droit de pratiquer la religion catholique (à son retour en France, cette capitulation sans gloire lui vaudra d'être enfermé à la Bastille).

Les Anglais l'acceptent mais comme ils refusent par ailleurs aux défenseurs de la ville les honneurs de la guerre, le chevalier de Lévis ordonne à ses troupes de « brûler leurs drapeaux pour se soustraire à la dure condition de les remettre aux ennemis » dans la nuit qui précède la reddition. Celle-ci est signée le 8 septembre 1760.

La minute d'Hérodote :

Richard Fremder vous raconte la chute de Montréal et les aventures du chevalier de Lévis :
Écouter :

8 septembre 1831 : Les Russes reviennent à Varsovie

Le 8 septembre 1831, l'armée du tsar russe reprend Varsovie aux insurgés polonais qui avaient proclamé leur indépendance. La répression est féroce.

8 septembre 1855 : Prise de Malakoff

Le 8 septembre 1855, le général de Mac-Mahon s'empare avec ses zouaves de la tour Malakoff, qui surplombe la citadelle de Sébastopol. Ce succès laisse entrevoir la fin de l'épuisante guerre de Crimée, entamée un an plus tôt...

suite de l'article
8 septembre 1877 : Obsèques de Thiers

Le 8 septembre 1877, oublieux de son passé monarchiste et de son attitude à l'égard des Communards, le peuple français unanime offre des obsèques grandioses à Adolphe Thiers, mort cinq jours plus tôt, à 80 ans. Léon Gambetta, son rival de toujours, marche en tête du cortège funéraire. Sa dépouille est ensevelie au Père-Lachaise, sous un énorme monument en forme d'arc de triomphe.

8 septembre 1951 : Traité de San Francisco

Le 8 septembre 1951, les représentants du Japon signent le traité de San Francisco avec ceux des États-Unis et de 47 nations alliées de la Seconde Guerre mondiale. L'Inde, la Birmanie et la Chine nationaliste, absentes ce jour, signeront à leur tour un traité de paix avec le Japon dans les mois suivants. L'URSS et la Chine populaire s'abstiennent de toute signature.

Par ce traité de paix, qui est l'aboutissement de la capitulation signée 6 ans plus tôt, le Japon reconnaît l'indépendance de la Corée et renonce à toute revendication sur ses ancienns possessions des îles Kouriles et Sakhaline, devenues soviétiques, ainsi que sur Taiwan (Formose) et ses archipels du Pacifique, passés sous tutelle étasunienne. Il renonce à toute intervention militaire extérieure et se voit seulement autorisé à constituer une « force d'auto-défense » non-nucléaire.

Soucieux de transformer l'archipel en base avancée face aux pays communistes, URSS et Chine populaire, les États-Unis conservent sur place d'importantes bases militaires, notamment à Okinawa.

À l'entrée en vigueur du traité, le 28 avril 1952, le Japon peut enfin recouvrer son indépendance politique et se libérer de la tutelle américaine. La reconstruction étant à peu près achevée, le pays entre dès lors dans une phase d'expansion accélérée qui va le hisser parmi les plus riches pays de la planète.

8 septembre 1978 : Le chah fait tirer sur la foule

Le 8 septembre 1978, le chah d'Iran, Mohamed Réza, fait tirer sur des manifestants à Téhéran. Ce « Vendredi noir » marque le début de la fin pour la monarchie des Pahlévi fondée par son père en 1925 et le début de la Révolution islamique conduite par l'ayatollah Khomeiny.

suite de l'article
C'est sa fête : Nativité de la Vierge

Marie (en hébreu, Myriam) est la mère de Jésus-Christ. Elle a été reconnue par le concile d'Éphèse (431) comme étant vraiment la « Mère de Dieu » et occupe à ce titre une place centrale dans la foi chrétienne. Plusieurs fêtes catholiques la célèbrent.

Le 1er janvier célèbre Marie, Mère de Dieu. La Nativité de la Vierge, le 8 septembre, célèbre sa naissance, avec pour parents, selon la tradition chrétienne, Joachim et Anne.

L'Annonciation, le 25 mars, rappelle l'annonce qui lui a été faite de la prochaine naissance de son fils et la Visitation, le 31 mai, sa visite à sa cousine Élizabeth.

La dévotion à Marie a pris une importance croissante au cours des 150 dernières années comme l'atteste le pèlerinage de Notre-Dame de Lourdes. Officialisant des croyances remontant aux premiers temps de la chrétienté, les papes ont proclamé les dogmes de l'Immaculée Conception (8 décembre 1854) et de l'Assomption (1er novembre 1950).

Selon le dogme de l'Immaculée Conception, célébré le 8 décembre, Marie a été conçue de façon tout à fait ordinaire par ses parents mais son âme a été dès la conception préservée de la souillure du péché originel qui frappe les descendants d'Adam et Eve.

Marie aurait donc conçu Jésus en étant vierge, ce qui est professé par l'Église catholique depuis le IIIe siècle, mais elle aurait aussi été conçue elle-même sans péché et sans tache (immaculée).

Selon le dogme de l'Assomption, énoncé par la Constitution apostolique « Munificentissimus Deus » de Pie XII, Marie, morte à Éphèse, aurait été immédiatement emportée au ciel : « L'Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours vierge, une fois achevé le cours de sa vie terrestre, a été assumée (ou élevée) corps et âme à la gloire céleste ». L'Assomption, célébrée le 15 août, entérine ainsi la place à part de Marie dans l'humanité.

Naissance
Richard 1er Coeur de Lion
8 septembre 1157 à Woodstock (Angleterre) - 6 avril 1199 à Châlus

Fils préféré d'Aliénor d'Aquitaine, Richard 1er, qui sera surnommé Coeur de Lion à la suite de ses «exploits» en Terre sainte, naît sur le sol anglais mais ne résidera en tout et pour tout que quelques mois dans le royaume que lui aura légué son père Henri II Plantagenêt.

Ce chef de guerre aux moeurs brutales et dépourvu de sens politique bénéficie d'une aura paradoxale, en partie à cause de son surnom, en partie à cause des héros de légende auxquels on l'associe : Robin des Bois et Ivanhoé.

Voir : Si peu roi, si peu anglais
Décès
Alexandra David-Néel
24 octobre 1868 à Saint-Mandé (Seine) - 8 septembre 1969 à Digne (Basses-Alpes)

Chanteuse lyrique, orientaliste, exploratrice, aventurière, anarchiste, féministe, écrivain, «jétsunema» («dame-lama»)...

Aucun substantif n'est suffisant pour définir Alexandra David-Néel, première Occidentale à pénétrer à Lhassa, au cœur du Tibet interdit, le 28 janvier 1924. Elle a 55 ans...

Voir : Alexandra David-Néel pénètre à Lhassa
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qu'a découvert Galilée avec sa lunette astronomique ?

Réponse
Publicité