ça s'est passé un... - 2 février - Herodote.net

ça s'est passé un...

2 février

Événements

2 février 506 : Bréviaire d'Alaric

Le 2 février 506, à Aire-sur-Adour, le roi wisigoth qui règne sur la région de Toulouse publie un recueil de lois connu sous le nom de Bréviaire d'Alaric. Ce document établit un nouveau droit à l'usage des Barbares et des Gallo-Romains et il confirme la prépondérance des premiers sur les seconds. La même année, faute de soutien populaire, les Wisigoths seront battus par Clovis et ses Francs à Vouillé, dans le Poitou. Ils abandonneront l'Aquitaine pour se replier au-delà des Pyrénées.



2 février 962 : Naissance du Saint Empire

Le 2 février 962, à Rome, le Saxon Otton est couronné empereur d'Occident par le pape Jean XII. À 49 ans, il fonde ainsi le 1er Reich allemand.

Cette tentative de reconstitution de l'empire de Charlemagne va perdurer cahin-caha pendant huit siècles sous l'appellation de Saint Empire romain germanique. Son titulaire sera appelé empereur d'Allemagne pour faire court.

Le 1er Reich sera aboli en 1806 par un autre prétendant à la succession de Charlemagne, Napoléon 1er !...

Suite de l'article

2 février 1625 : Naissance de la future New York

Le 2 février 1625, les Hollandais établissent un fort sur l'île de Manhattan. En 1664, le gouverneur hollandais Peter Stuyvesant cède l'île aux Anglais. Elle prend alors le nom de New York....

Suite de l'article

2 février 1653 : Fin de la Fronde des Princes

Le 2 février 1653, la Fronde des Princes étant vaincue, le ministre Mazarin peut enfin rentrer à Paris. Surprenant ! Il est acclamé par les habitants qui espèrent le retour à la paix. Mais en souvenir de ses frayeurs, Louis XIV gardera une rancune tenace envers les Parisiens. Il fait araser les fortifications de la ville (sauf la Bastille) et choisira plus tard de quitter le Louvre, résidence de la cour depuis quatre siècles, et de bâtir un nouveau palais à Versailles.



2 février 1848 : Traité de Guadalupe Hidalgo

Le 2 février 1848, le traité de Guadalupe Hidalgo met fin à la guerre entre les États-Unis et le Mexique, surnommée « Mr. Polk's War » (la guerre de M. Polk, du nom du président américain James Polk...

Suite de l'article

C'est sa fête : La Chandeleur

Présentation au Temple (Ambrogio Lorenzetti, XIVe siècle, Offices, Florence)La Chandeleur commémore le 2 février la Présentation de Jésus au Temple, à Jérusalem, 40 jours après sa naissance. Ce faisant, ses parents se conformaient à une coutume hébraïque qui voulait que les premiers-nés fussent consacrés au Seigneur.

La Chandeleur était autrefois appelée « Purification de la Vierge Marie » car elle rappelait le rituel des relevailles consécutives à tout accouchement.

L'évangéliste Luc raconte qu'à cette occasion, un vieil homme, Syméon, et une prophétesse, Anne, reconnurent dans l'enfant l'« Oint du Seigneur » (le Christ) :
« Syméon prit l'enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël ton peuple » (Luc, 2, 22-40). Le chant de grâces de Syméon est repris tous les soirs par les ecclésiastiques du monde entier.

La fête de la Chandeleur, ou fête des chandelles, débutait à Rome, au VIIe siècle, par une procession du Forum à la basilique Sainte-Marie-Majeure. Les fidèles se mettaient en route avant l'aurore, en portant des chandelles, d'où le nom de la fête. Ils allaient de cette manière symbolique à la rencontre de Dieu.

Les crêpes de la ChandeleurD'aucuns pensent que cette fête chrétienne aurait pris la place des Lupercales romaines vers le Ve siècle. Les fêtes en l'honneur de Lupercus, ou Pan, dieu de la fécondité, donnaient lieu à une procession aux flambeaux aux alentours du 15 février.

Selon une autre interprétation, la Chandeleur se serait substituée à une fête en l'honneur de Proserpine, alias Perséphone, déesse des moissons et de la fécondité. Cette fête se célébrait à la lumière des torches et autour d'une galette de céréales. Aujourd'hui encore, le 2 février, il est de tradition de faire des crêpes.

En Amérique du nord, une légende probablement d'origine amérindienne fait du 2 février le jour de la Marmotte (Ground Hog Day). À midi, ce jour-là, la marmotte sort de son terrier et inspecte les environs. Si elle aperçoit son ombre et juge que le ciel est suffisamment ensoleillé, elle flâne et prend son temps avant de retourner se mettre à l'abri pour tout juste six semaines, autrement dit jusqu'à l'arrivée du printemps. Si elle trouve le ciel trop couvert et rentre rapidement à l'abri, c'est le signe d'une arrivée plus tardive du printemps.

Naissance

Ioannis Kapodistrias

2 février 1776 à Corfou (Empire ottoman) - 9 octobre 1831 à Nauplie (Grèce)

Biographie Ioannis Kapodistrias

Le comte Giovanni Capo d'Istria (en grec : Ioannis Kapodistrias) est un aristocrate grec très tôt engagé dans la lutte pour l'indépendance. Il participe à un gouvernement républicain dans les îles Ioniennes (ou Heptanèse), après que les Français en eussent été chassés en 1797. Puis, après leur retour, en 1809, il entre au service du tsar Alexandre 1er.

Au Congrès de Vienne, il plaide la cause de ses compatriotes. Ses qualités de diplomate lui valent de servir le tsar comme ministre des Affaires étrangères de 1816 à 1822. Mais il rompt avec lui lorsqu'il se refuse à prendre parti pour l'indépendance grecque.

En avril 1827, il est élu président provisoire du futur État. Mais après l'indépendance, il se rend impopulaire par ses penchants aristocratiques et sa russophilie. Après son assassinat pour des raisons d'ordre privé, les Occidentaux mettent fin à la première République grecque et imposent un roi à la tête de l'État en la personne d'un jeune Bavarois de 16 ans, Othon 1er.

Décès

Lætizia Bonaparte

24 août 1750 à Ajaccio (Corse) - 2 février 1836 à Rome (Italie)

Biographie Lætizia Bonaparte

Mère de Napoléon 1er, Maria Lætizia Ramolino est issue d'une famille de notables d'Ajaccio, fief séculaire de la résistance aux Génois...

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux