7 clés pour comprendre les Barbares (6/7)

★ Une christianisation rapide ★

 

Autour de l’an 300, l’Empire romain compte entre 5 et 10 % de chrétiens. Ils se trouvent surtout dans les villes et les provinces orientales, composant une mosaïque de communautés. À partir de la conversion de Constantin, la jeune religion bénéficie du soutien des empereurs, de la reconnaissance de son existence (313) à l’interdiction des cultes païens (391).

Malgré les efforts du pouvoir, cette politique coercitive ne parvient pas à créer l’unité religieuse. Le paganisme demeure présent, surtout dans les campagnes. Et le christianisme apparaît multiple, notamment en raison des divisions théologiques. C’est une période de construction pour les dogmes de la foi.

Croix de la suspension d'une couronne votive wisigothique, Paris, musée de cluny, DR.En 325, le concile de Nicée condamne l’arianisme, une doctrine qui considère que le Christ n’est pas égal à Dieu le Père. En 381, le concile de Constantinople rejette l’homéisme qui propose sur le sujet une solution de compromis : un Père presque égal au Fils. Cette variante séduit bien des adeptes.

Au Ve siècle, les souverains des royaumes barbares qui s’établissent en Europe et au nord de l’Afrique sont pour la plupart homéens : Ostrogoths, Wisigoths, Vandales, etc. Ils ont pu être touchés par le message chrétien qui place les hommes sur un pied d’égalité, faisant sauter la distinction entre Romains et Barbares. Leur conversion est un moyen de paraître civilisés, adoptant une religion de prestige, sans s’aligner sur la doctrine officielle, défendue par les empereurs et les élites romaines. Seuls les Francs restent païens.

Vers 500, le baptême de Clovis est un tournant. Le roi préfère le christianisme catholique à la doctrine homéenne. Les autres suivront. À la fin du VIIe siècle, la majeure partie de la population européenne est baptisée, y compris dans les royaumes anglo-saxons. Des missions débutent en Germanie. Bientôt, l’Europe ne connaît qu’une seule religion : le christianisme catholique. Comment expliquer une mutation aussi rapide ?

Bruno Dumézil récuse l’idée d’une conversion par la force même s’il met en évidences des pressions plus subtiles. Le rôle des évêques et des élites laïques apparaît majeur. Les souverains s’investissent pour unifier une population disparate et sacraliser leur pouvoir. L’universalisme chrétien crée un monde nouveau où différents royaumes peuvent coexister dans une civilisation commune.

 

 Pièces du trésor du Staffordshire , un trésor anglo-saxon découvert en 2009. L'agrandissement présente un pommeau d'épée, en or avec une incrustation de grenats.  Des traces de terre sont visibles car elles n'ont pas été nettoyées par les conservateurs, Angleterre, Birmingham Museum.

Les Barbares 

Codex, 2000 ans d'aventure chrétienneCet article est tiré du dossier « les Barbares - Des grandes invasions au baptême de Clovis », Codex #13, octobre 2019, 15 euros.

Toujours richement illustré, le magazine consacre cet automne un cahier pédagogique à l'enseignement de la guerre d'Algérie et publie une passionnante interview de Bruno Béthouart à l'occasion du centenaire de la CFTC : « les mineurs de la CFTC ont sauvé la liberté syndicale »....

Codex est disponible en kiosque, en librairie et sur internet. Un régal pour les yeux et l'esprit (feuilleter le magazine).

Publié ou mis à jour le : 2019-10-31 16:03:17

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net