Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> Versailles

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Versailles

Les petites gens au service du roi Louis XIV


La comédie du pouvoir... Cette expression semble avoir été imaginée pour Versailles qui s'apparente à un théâtre, où la famille royale et leurs courtisans jouent la pièce de la monarchie absolue.

Mais derrière ce décor, pour que la représentation puisse avoir lieu sans accroc, c'est toute une armée de serviteurs qui, jour et nuit, s'active sans relâche. Oublions un instant les fastes de la royauté pour nous mêler à ces petites gens qui ont fait le grand Versailles.

Anonyme, Louis XIV et le Grand Dauphin passant à cheval devant la grotte de Thétis à Versailles,  XVIIe s., Château de Versailles.

Recherche appartement, désespérément...

Lorsque Louis XIV a emménagé avec sa cour à Versailles, en 1682, ce sont des milliers de personnes qui ont tenté tant bien que mal de s'installer dans ce que Saint-Simon, spectateur privilégié de ce petit monde, appelait « le château de cartes ».

Dans les 189 logements particuliers mis à la disposition des « logeants » s'entassent les courtisans les plus chanceux, laissant aux « galopins » l'inconvénient des allers-et-retours entre le « Louvre » et les appartements en ville.

Pour les légions de domestiques indispensables au palais et à ses habitants, des appartements communautaires ont été aménagés dans le « Grand Commun », sur le côté du bâtiment principal, mais beaucoup doivent se contenter d'un lit sous les combles. Manque d'espace, fumée, obscurité rendent les lieux peu accueillants, sans compter les multiples dégradations dues aux changements incessants d'occupants. Mais quel bel écrin pour un tel capharnaüm !

Vue du château de Versailles pris de la place d'armes avec Louis XIV passant en carrosse au milieu de la foule 4e quart 17e siècle (accompagné du Dauphin, futur Louis XV et de madame de Ventadour), château de Versailles.

Mission : protéger le roi

Martin (Pierre-Denis), Marie-Adélaïde duchesse de Bourgogne partant à la chasse au faucon, fin XVIIe s., château de Versailles. Versailles est un lieu ouvert à tous : le roi appartenant à son peuple, tout-un-chacun doit pouvoir l'approcher. Voici un principe louable qui n'a pas été sans poser problème puisque l'ensemble du domaine (exceptés les appartements privés du roi) se devaient d'être accessibles.

Pour protéger les personnes et les biens, c'est toute une armée de gardes qui s'organise dans la Maison militaire du roi. En arrivant au château, on croise d'abord les gardes de la Porte puis les Cent-Suisses et les 24 gardes de la Manche, véritables gardes du corps du roi qu'ils accompagnent partout. Chevau-légers, mousquetaires ou gendarmes du roi, tous ces gentilshommes doivent allier discrétion et loyauté.

En suivant le roi dans ses déplacements, ils sont amenés à côtoyer le petit personnel des Écuries et de la Vénerie (garde-chasse, valets de chiens, aides à la selle...) ainsi que les responsables des jardins : brigade des Seaux (ancêtres de nos pompiers), fontainiers et autres gardes des Bosquets, sans oublier le Capitaine du Canal et ses matelots ! (...)

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2017-10-24 17:38:58

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Benoit de BIEN (16-02-201315:51:12)

Il y a aussi l'étonnant ouvrage de Mr Newton : "L'espace du Roi" (Fayard) Un travail de "bénédictin" !

roger (13-02-201319:43:56)

Article excellent. Merci.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui a créé la Légion d'honneur ?

Réponse
Publicité