2001-2021

Un monde moins violent que jamais...

Le vol UA175 frappe la tour sud du World Trade Center (WTC) (11 septembre 2001)Ouvrons le journal, allumons la télé. Nous voilà inondés de mauvaises nouvelles. Serait-ce que le monde va de mal en pis ? Nous avons voulu y voir plus clair et nous avons mesuré la violence guerrière de Napoléon à nos jours.

Surprise. Nous découvrons que les attentats du 11-Septembre, si spectaculaires qu'ils fussent, ont inauguré les deux décennies les plus pacifiques qu'ait connues le monde depuis 1910, voire 1840, avec une baisse significative du nombre de victimes par rapport aux décennies antérieures.

Cette baisse tendancielle de la violence se confirme depuis 2011, en dépit de Daech et de la guerre en Syrie...

Notre enquête a porté sur la violence d'État. Elle inclut toutes les violences qui résultent d'une décision politique ou idéologique : guerres civiles, invasions, famines planifiées, terrorisme et attentats. Elle exclut les violences domestiques et la criminalité ordinaire, ainsi que les autres sources du malheur humain : misère, injustice sociale, violence économique (pour cause de sous-développement, d'oppression ou d'exploitation), sans compter les catastrophes, tremblements de terre, accidents d'avions, etc.

Pour une comparaison pertinente de décennie à décennie, nous nous en sommes tenus au nombre de tués imputables à cette violence (civils, militaires, francs-tireurs, mercenaires). Cet indicateur est le seul qui soit à peu près objectif et fiable. Notons que c'est de ce même indicateur que l'on se sert pour  mesurer aussi la criminalité ordinaire, la violence routière ou encore l'importance relative d'une catastrophe (note).

Les sources auxquelles nous nous référons donnent des évaluations approximatives dans des fourchettes plus ou moins larges (note). Mais même en considérant le haut de la fourchette, notre constat est sans appel : la violence d'État a causé moins d'un million de tués en 2001-2010 ainsi qu'en 2011-2020 ; soit beaucoup moins que dans les décennies antérieures, de 1840 à 2000 (à l'exception de la décennie 1900-1910).

Cette tendance à la baisse est-elle durable ? On peut l'espérer malgré le fiasco des révolution arabes qui a déjà provoqué plus d'un demi-million de victimes. Si la guerre perdure au Yémen, elle s'est pratiquement interrompue en Irak, en Afghanistan et en Syrie. En Afrique subsaharienne, au Mali et en Éthiopie, subsistent plusieurs foyers de rébellion. Le reste du monde ne connaît aucune guerre déclarée, seulement des foyers de tensions en Ukraine, dans le Caucase et la mer Égée, au Cachemire ou encore en mer de Chine

Avec la fin de la guerre d'Afghanistan et sous réserve que le conflit en Éthiopie ne dégénère pas, l'année 2022 pourrait s'afficher comme la première année de paix universelle depuis 1975 (cette année-là, pour la première fois depuis le XIXe siècle, le monde connut quelques mois de paix totale entre la fin de la guerre du Vietnam et la reprise de la guerre en Angola).

[cliquez sur la frise et suivez les événements de 1989 à 2018]

1910-2010 : le siècle des extrêmes

Le tiers de siècle 1914-1947 apparaît comme la période la plus meurtrière de toute l'Histoire de l'humanité avec 100 à 200 millions de morts violentes sur une planète alors peuplée d'environ 2 milliards d'êtres vivants.
Si l'on rapporte le nombre de décès pour cause de guerre à l'ensemble des décès de cette même période, on obtient un taux exceptionnel de 5 à 10%. C'est cinq à dix fois plus que les grandes périodes de guerre habituelles (époque napoléonienne, guerres du XVIIIe siècle...). Il n'y a sans doute que Gengis Khan et ses fils qui ont fait pire en ayant exterminé, suppose-t-on, un quart de l'humanité de leur temps. 
Il s'ensuit que toute personne née au début du XXe siècle et qui aura pu atteindre le XXIe siècle aura tout à la fois traversé la génération la plus meurtrière de l'Histoire (1914-1947) et la période sans doute la moins violente (2001-...).

Publié ou mis à jour le : 2021-09-10 22:54:53

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net