Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Qin Shi Huangdi (260 av. J.-C. - 210 av. J.-C.)
Empereurs chinois
Qin hoang-di
• 1er juin 195 av. J.-C. : mort de Liu Bang
• 10 janvier 9 : avènement de Wang Mang
• 4 septembre 626 : Li Shimin devient Taizong le Grand
• 22 février 705 : abdication de Wu Zetian
• 6 mai 1260 : Kubilaï, Grand Khan des Mongols de Chine
• 9 octobre 1735 : avènement de Quianlong
• 22 août 1861 : Cixi devient régente
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Qin Shi Huangdi (260 av. J.-C. - 210 av. J.-C.)

Le Premier Empereur chinois


En 247 avant JC, le prince Zhen Ying, alors âgé de 13 ans, monte sur le trône du royaume Qin, en Chine du nord. Le royaume doit faire face à de nombreux rivaux. C'est la période dite des « Royaumes combattants ».

Le fondateur de la Chine

Le pays de Qin, protégé par sa situation dans la haute vallée de la Wei, au-dessus de la riche plaine céréalière du Ho-nan, est considéré comme la «Prusse» de la Chine. Doté d'une armée redoutable que d'aucuns évaluent à plusieurs centaines de milliers de combattants, il a une vocation naturelle à la suprématie.

Dans un premier temps, le jeune Zhen laisse les rênes du pouvoir à un vieux conseiller, Lü Buwei. Lui-même se prépare assidûment à ses devoirs de monarque. Dès l'âge de 21 ans, il va l'exercer dans toute sa plénitude (comme Louis XIV après la mort de Mazarin).

Avec l'aide dévouée de son Premier ministre, Li Si, le roi de Qin entreprend derechef la conquête des autres royaumes de la Chine du nord. L'un après l'autre, les États de Zhou, Han, Zhao, Wei, Chu, Yan et Qi tombent sous sa domination en une dizaine d'années, de 230 à 221 avant JC.

En cette année 221 avant JC, Zhen Ying peut enfin proclamer l'avènement de l'empire.

Dans les dernières années de sa vie, avec une poigne de fer et une autorité impitoyable, le souverain va unifier et réformer l'ensemble du monde chinois. Il va rester dans l'Histoire sous le nom de Qin Shi Huangdi, qui signifie «Premier empereur Ts'in» en mandarin, la langue dominante de la Chine du nord.

L'oeuvre de Shi Huangdi «égale en importance et dépasse singulièrement en durée celles d'Alexandre et de César» (René Grousset, Histoire de la Chine). Comme si cela ne suffisait pas, le Premier Empereur nous a légué aussi un fabuleux tombeau, partiellement mis à jour depuis sa découverte en 1974.

La fin des Royaumes combattants

Cliquez pour agrandir
Cette carte montre comment les rois Qin, établis à l'ouest, ont peu à peu réduit à merci leurs rivaux.

Qin Shi Huangdi a parachevé l'unification de la Chine.


Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-02-17 09:25:58

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Combien de souverains français ont été capturés sur un champ de bataille ?

Réponse
Publicité