L'Histoire en cinquième

Programmes officiels (28 août 2008)

À l'école primaire, les élèves ont abordé le Moyen Âge et les Temps modernes essentiellement à travers l'histoire nationale ou le retentissement national d'événements mondiaux.

Le programme de cinquième s'ouvre par la découverte de la naissance de l'islam (fait religieux) et de l'Islam médiéval (civilisation). Le reste du programme couvre une période au cours de laquelle la civilisation médiévale européenne s'est élaborée (christianisme, féodalité, lente émergence de l'État). L'Europe a connu ensuite, à partir de la fin du XVe siècle, des bouleversements culturels et intellectuels, l'ouverture, jusque-là limitée, vers les autres mondes et l'affirmation de l'État.

La place de l'histoire des arts est importante dans chacune des parties du programme, dans la mesure même où ce programme est orienté essentiellement vers l'étude de grandes civilisations entre le VIIe siècle et la fin du XVIIe siècle.

Au cours de cette seconde année de collège, les élèves continuent à se familiariser avec différents types de sources historiques. Ils apprennent à les situer dans le temps et dans un contexte donné. En lien avec les progressions souhaitées en français, ils doivent être capables de construire, à l'oral comme à l'écrit, des récits organisés plus développés.

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l'expression écrite et orale) concernent toutes les parties du programme.

DU MOYEN ÂGE AUX TEMPS MODERNES
I - LES DÉBUTS DE L'ISLAM
(environ 10% du temps consacré à l'Histoire)
Connaissances :

Les musulmans sont abordés dans le contexte de la conquête et des premiers empires arabes, dans lequel la tradition islamique est écrite (VIIe-IXe siècles).

Quelques uns des récits de la tradition (Coran,...) sont étudiés comme fondements de l'islam. L'extension et la diversité religieuse et culturelle de l'Islam médiéval sont présentées au temps de l'empire omeyyade ou de l'empire abbasside.

Démarches :

L'étude commence par la contextualisation des débuts de l'islam. Elle est fondée sur des sources historiques, le récit d'un événement (la conquête de la Palestine -- Syrie, de l'Égypte...) ou d'un personnage. Les textes (Coran, Hadiths et Sunna, Sîra) sont datés en relation avec ce contexte. Ils permettent d'aborder le personnage de Mahomet.

L'étude est conduite à partir de la vie urbaine (à Damas, Cordoue, Bagdad...) et/ou de personnages (Moawwiya et Ali, Haroun el Rachid...). Elle comprend la présentation d'une mosquée. Elle débouche sur une carte qui situe le monde musulman médiéval par rapport à ses voisins.

Capacités :

Connaître et utiliser les repères suivants :
- L'Hégire : 622 ;
- L'extension de l'islam à l'époque de l'empire omeyyade ou abbasside sur une carte du bassin méditerranéen.
Raconter et expliquer :
- Un épisode de l'expansion musulmane ;
- Quelques épisodes de la tradition musulmane significatifs des croyances.
Décrire :
- Une mosquée (Médine, Damas, Cordoue...) ;
- Une ville (Bagad, Damas, Cordoue...).

II - L'OCCIDENT FÉODAL, XIe-XVe siècles (environ 10% du temps consacré à l'histoire)
Thème 1 - PAYSANS ET SEIGNEURS
Connaissances :

La seigneurie est le cadre de l'étude des conditions de vie et de travail des communautés paysannes et de l'aristocratie foncière ainsi que de leurs relations.

Démarches :

La France est le cadre privilégié de l'étude, située au moment où le village médiéval se met en place. L'étude est conduite à partir :
- d'images tirées d'oeuvres d'art, d'hommes et de femmes dans les travaux paysans ;
- de l'exemple d'une seigneurie réelle (et non de son schéma virtuel) avec le château fort, un village et son organisation ;
- d'images ou des récits médiévaux au choix témoignant du mode de vie des hommes et des femmes de l'aristocratie.

Capacités :

Connaître et utiliser les repères suivants :
- La naissance du village médiéval (Xe-XIe siècles) ;
- d'une seigneurie,
Décrire quelques aspects :
- d'un village médiéval ;
- du travail paysan au Moyen Âge ;
- du mode de vie noble.

Thème 2 - FÉODAUX, SOUVERAINS, PREMIERS ÉTATS
Connaissances :

L'organisation féodale (liens «d'homme à homme», fief, vassal et suzerain) et l'émergence de l'État en France qui s'impose progressivement comme une autorité souveraine et sacrée.

Démarches :

La France est le cadre privilégié de l'étude. Celle-ci est conduite à partir d'exemples au choix :
- de personnages significatifs de la construction de l'État en France : Philippe Auguste, Blanche de Castille, Philippe IV le Bel et Guillaume de Nogaret, Charles VII et Jeanne d'Arc, Louis XI...),
ou
- d'événements significatifs de l'affirmation de l'État (la bataille de Bouvines, le procès des Templiers, le sacre de Charles VII...).
A la fin de l'étude, les élèves découvrent une carte des principales monarchies de l'Europe à la fin du XVe siècle.

Capacités :

Connaître et utiliser les repères suivants :
- Un événement significatif de l'affirmation de l'État en France ;
- Une carte de l'évolution du domaine royal et des pouvoirs du roi en France, Xe-XVe siècles.

Décrire et expliquer le système féodal comme organisation de l'aristocratie, puis comme instrument du pouvoir royal.

Thème 3 - LA PLACE DE L'ÉGLISE
Connaissances :

On fait découvrir quelques aspects du sentiment religieux.
La volonté de l'Eglise de guider les consciences (dogmes et pratiques, lutte contre l'hérésie, inquisition...) et sa puissance économique et son rôle social et intellectuel (insertion dans le système seigneurial, assistance aux pauvres et aux malades, universités...) sont mises en évidence.

Démarches :

L'étude est conduite à partir :
- de l'exemple au choix d'une abbaye et de son ordre religieux masculin ou féminin ;
- de l'exemple au choix d'une église romane et une cathédrale gothique, dans leurs dimensions religieuse, artistique, sociale et politique ;
- de l'exemple au choix d'une oeuvre d'art: statuaire, reliquaire, fresque, chant... ;
- de l'exemple au choix d'un grand personnage religieux, homme ou femme.

Capacités :

Connaître et utiliser les repères suivants :
- L'âge des églises romanes : Xe - XIIe siècle
- L'âge des églises gothiques : XIIe - XVe siècle
Raconter quelques épisodes de la vie d'un grand personnage religieux, homme ou femme,
Décrire une abbaye et expliquer son organisation,
Décrire une église.

Thème 4 - L'EXPANSION DE L'OCCIDENT
Connaissances :

L'expansion de l'Occident, d'abord économique (développement du commerce, affirmation des marchands et des banquiers) est aussi religieuse et militaire (Reconquista, croisades). Elle se concrétise dans le développement de villes.

Démarches :

L'étude est conduite à partir :
- d'un exemple au choix d'un circuit commercial et de ses pôles ou d'une famille de banquiers ou de marchands ;
- d'un exemple au choix d'une grande ville et de son architecture ;
- d'un exemple au choix de l'expansion de la chrétienté occidentale.

Capacités :

Connaître et utiliser les repères suivants :
- Première croisade : 1096-1099 ;
- Les espaces de l'expansion de la chrétienté sur une carte de l'Europe et de la Méditerranée, XIe-XIVe siècles.

Raconter et expliquer un épisode des croisades ou de la Reconquista.
Décrire quelques aspects de l'activité d'un marchand et d'un banquier d'une ville commerçante

Afrique = Europe

Les nouveaux programmes officiels de cinquième publiés par le ministère français de l'Éducation répartissent comme suit le temps total consacré à l'histoire :
- 10% aux débuts de l'islam,
- 10% au Moyen Âge occidental,
- 10% à l'Afrique noire médiévale,
- 40% à la Renaissance et au XVIIe siècle.

Cela ne fait jamais que 70% du temps total consacré à l'histoire ; reste 30% à la libre initiative des enseignants.

Mais peut-être s'agit-il d'une erreur... On imagine mal en effet de ne pas consacrer plus de temps à l'Europe médiévale - d'où nous viennent l'essentiel de nos institutions actuelles - qu'aux débuts de l'islam et surtout à l'Afrique médiévale, sur laquelle on sait très peu de chose - les auteurs des programmes officiels pas plus que quiconque - et dont il ne reste aucune trace dans les institutions et les moeurs actuelles de l'Afrique.

Herodote.net

III -REGARDS SUR L'AFRIQUE (environ 10% du temps consacré à l'histoire)
Connaissances :

Une civilisation de l'Afrique subsaharienne (au choix), ainsi que les grands courants d'échanges des marchandises, saisis dans leurs permanences (le sel et l'or du Soudan, les esclaves...) entre le VIIIe et le XVIe siècle.
Les traites orientale, transsaharienne et interne à l'Afrique noire : les routes commerciales, les acteurs et les victimes du trafic.

Démarches :

L'étude articule le temps long de l'histoire africaine entre le VIIIe et le XVIe siècle et l'exemple, au choix, d'une civilisation de l'Afrique subsaharienne parmi les suivantes:
- l'empire du Ghana (VIIIe-XIIe siècles) ;
- l'empire du Mali (XIIIe-XIVe siècles) ;
- l'empire Songhaï (XIIe-XVIe siècles) ;
- le Monomotapa (XVe-XVIe siècles).

L'étude de la naissance et du développement des traites négrières est conduite à partir de l'exemple au choix d'une route ou d'un trafic des esclaves vers l'Afrique du Nord ou l'Orient et débouche sur une carte des courants de la traite des noirs avant le XVIe siècle.

Capacités :

Connaître et utiliser les repères suivants :
- La période et la situation de la civilisation de l'Afrique subsaharienne choisie par le professeur ;
- La conquête et l'expansion arabo-musulmane en Afrique du Nord et en Afrique orientale ;
- Carte de l'Afrique et de ses échanges entre le VIIIe et le XVIe siècle.
Décrire quelques aspects :
- d'une civilisation de l'Afrique subsaharienne et de sa production artistique ;
- de la traite orientale ou de la traite transsaharienne.

IV. VERS LA MODERNITÉ, fin XVe - XVIIe siècle (environ 40% du temps consacré à l'histoire)
Thème 1 - LES BOULEVERSEMENTS CULTURELS ET INTELLECTUELS (XVe-XVIIe siècles)
Connaissances :

Entre le XVe et le XVIIe siècles, l'Europe connaît des bouleversements culturels, religieux et scientifiques qui donnent une nouvelle vision du monde et de l'homme.
- Les découvertes européennes et la conquête et des empires ouvrent le monde aux Européens.
- La Renaissance renouvelle les formes de l'expression artistique ;
- La crise religieuse remet en cause l'unité du christianisme occidental (Réformes) au sein duquel les confessions s'affirment et s'affrontent (catholiques, protestants) ;
- La révolution de la pensée scientifique aux XVIe et XVIIe siècles introduit une nouvelle conception du monde.

Démarches :

L'étude est conduite à partir d'exemples au choix qui sont replacés dans le contexte général de l'histoire de l'Europe et du monde.
Ouverture au monde :
- un voyage de découverte et un épisode de la conquête ;
- une carte des découvertes européennes et des premiers empires.
Bouleversements culturels :
- la vie et l'oeuvre, d'un artiste ou d'un mécène de la Renaissance ou un lieu et ses oeuvres d'art ;
- une carte des foyers et de la diffusion de la Renaissance.
La crise religieuse de la chrétienté :
- un personnage lié aux Réformes ou un événement ;
- une carte de l'Europe en 1648.
L'évolution de la pensée scientifique :
- aspects de la vie et de l'oeuvre d'un savant du XVIe siècle ou du XVIIe siècle.

Capacités :

Connaître et utiliser les repères suivants :
- Le premier voyage de Christophe Colomb (1492) ou le voyage de Magellan (1519-1521) sur une carte du monde ;
- La Renaissance (XVe-XVIe siècles) et ses foyers en Europe ;
- Le siècle des Réformes et des guerres de religion : XVIe siècle.
Raconter et expliquer un épisode des découvertes ou de la conquête de l'empire espagnol d'Amérique
Raconter un épisode de la vie d'un artiste ou d'un mécène ou décrire un monument ou une oeuvre d'art comme témoignages de la Renaissance.
Raconter un épisode significatif des Réformes (dans les vies de Luther, de Calvin ou d'un réformateur catholique...) et expliquer ses conséquences
Raconter un épisode significatif des progrès ou débats scientifiques des XVIe et XVIIe siècles (Copernic ou Galilée...) et expliquer sa nouveauté

Thème 2 - L'ÉMERGENCE DU «ROI ABSOLU»
Connaissances :

La monarchie française subit une éclipse dans le contexte des conflits religieux du XVIe siècle, à l'issue desquels l'État royal finit par s'affirmer comme seul capable d'imposer la paix civile (1598).
Les rois revendiquent alors un «pouvoir absolu» qui atteint son apogée avec Louis XIV et se met en scène à Versailles.

Démarches :

L'étude qui est conduite à partir d'exemples au choix:
- de la vie et l'action d'un souverain ;
- d'un événement significatif.
Le château de Versailles et la cour sous Louis XIV, et une oeuvre littéraire ou artistique de son règne au choix sont étudiés pour donner quelques images du «roi absolu» et de son rôle dans l'État.

Capacités :

Connaître et utiliser les repères suivants :
- L'Édit de Nantes, 1598 ;
- L'évolution des limites du royaume, du début du XVIe siècle à 1715 ;
- 1661-1715 : le règne personnel de Louis XIV.
Raconter une journée de Louis XIV à Versailles révélatrice du pouvoir du roi.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 09:50:14

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net