1er août 1291 - Le pacte fédéral suisse et le serment du Grütli - Herodote.net

1er août 1291

Le pacte fédéral suisse et le serment du Grütli

Au début du mois d'août 1291, une trentaine de rudes montagnards se réunissent dans la prairie de Grütli (ou Rütli selon l'orthographe alémanique), au-dessus du lac des Quatre-Cantons. Ils se prêtent serment d'assistance mutuelle contre les exactions de leur seigneur.

De ce jour date, selon la tradition, la naissance de la Suisse indépendante...

Fête nationale

En 1891, en souvenir du pacte fédéral, les autorités suisses demandent aux cantons de sonner les cloches à 19h et d'organiser des feux de joie ! En 1899, le 1er août est décrété fête nationale. Ce jour est chômé depuis 1994 suite à une votation populaire.

Des montagnards attachés à leurs libertés

Au cours du XIIIe siècle, les communautés paysannes des « pays forestiers » (Waldstaten), sur les bords du lac des Quatre-Cantons, voient leur autonomie menacée par l'empereur Rodolphe 1er de Habsbourg, dont les domaines cernent leur territoire et mordent de plus en plus à l'intérieur.

Prenant exemple sur les villes italiennes qui ont réussi à conquérir leur autonomie, les trois cantons d'Uri, Schwyz et Unterwald décident de faire front... Leurs représentants se retrouvent dans la prairie de Grütli « en l'an du Seigneur 1291 au début du mois d'août ». Là, ils font le serment de se défendre ensemble contre les empiètements des Habsbourg.

Rédigé en latin, le pacte prévoit que les confédérés se prêteraient secours en cas d'attaque, n'accepteraient aucun juge étranger, trancheraient leurs différends par l'arbitrage des plus sages, puniraient les criminels, incendiaires et voleurs.

Le pacte fédéral est conclu pour l'éternité mais ses signataires n'entendent en rien fonder une Nation. Il n'empêche qu'à la fin du XIXe siècle, en souvenir de cet événement et pour raffermir l'unité nationale, ébranlée par la guerre du Sonderbund (1847), les Suisses ont fait du 1er août leur fête nationale. Ce jour est chômé depuis 1994.

Dans la mémoire nationale, le pacte fédéral de 1291 va souvent être confondu avec le serment du Grütli, lui aussi conclu au même endroit mais en 1307, par trois rudes montagnards. Contemporain de Guillaume Tell, ce serment relève comme celui-ci de la légende plus que de l'Histoire...

Guillaume Tell

Depuis le XVe siècle, les Suisses se délectent de l'histoire de Guillaume Tell, qui est à vrai dire un condensé de différents récits oraux, la réalité historique du héros national n'étant en rien attestée.

Cet habile archer est arrêté pour cause de désobéissance par le bailli Hermann Gessler qui gère les intérêts des Habsbourg. Le bailli lui impose en guise de sanction de tirer avec son arbalète sur une pomme placée... sur la tête de son fils Walter. C'est ça ou la mort immédiate pour le père et le fils !

Prenant deux « carreaux » (flèches d'arbalète) entre les doigts, Guillaume Tell vise la pomme et la fend en deux ! Le bailli lui demande pourquoi il a pris deux carreaux. Et lui de répondre que s'il avait touché son fils, il aurait aussitôt tué le bailli avec le second carreau...

Publié ou mis à jour le : 2018-08-01 21:15:24

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès