Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> 16 novembre 1805
Les explorations de l'Afrique
• 16 novembre 1805 : Mungo Park explore le Niger
• 20 avril 1828 : René Caillié entre à Tombouctou
• 10 novembre 1871 : «Docteur Livingstone, I presume ?»
• 12 septembre 1876 : conférence de Bruxelles sur l'Afrique
• 6 mai 1931 : Exposition coloniale
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

16 novembre 1805

Mungo Park disparaît en Afrique


Du 16 novembre 1805 sont datées les dernières notes de voyage de Mungo Park.

Cet Écossais tôt disparu est le premier Européen à visiter l'Afrique en qualité d'explorateur et d'anthropologue. De lui nous tenons l'essentiel de nos connaissances sur les sociétés noires d'avant la colonisation.

Les explorations de l'Afrique (1795-1885)

Cliquez pour agrandir
Les explorations de l'Afrique (1795-1885), Histoire à la carte
L'Afrique noire est le dernier continent à avoir été pénétré par les Européens, ceux-ci ayant été longtemps rebutés par les fièvres.

Après les pionniers du début du XIXe siècle et la conférence de géographie de Bruxelles (1876) viendront les aventuriers et les conquérants au service des États européens...
 

Le découvreur de l'Afrique

Jeune chirurgien, Mungo Park fait un premier voyage qui le mène à Sumatra. Il en tire une description qui lui vaut d'être engagé par l'African Association pour reconnaître la région du Niger, en Afrique occidentale. C'est ainsi qu'à 24 ans, en 1795, il part tout seul en mission en Afrique.

Il remonte le fleuve Gambie, au milieu du Sénégal actuel, jusqu'à l'ultime poste britannique, à 200 miles en amont. De là, il s'engage vers l'intérieur seulement accompagné de deux serviteurs noirs. Les péripéties foisonnent. Ainsi est-il capturé par un chef maure et réussit-il à s'enfuir au bout de quatre mois.

Le 21 juillet 1796, il atteint le fleuve Niger à Segou. Pour le retour, il suit une route plus au sud. Malade, il doit à la bienveillance d'un chef noir de pouvoir se rétablir pendant sept longs mois. Enfin, le 22 décembre 1797, le voilà de retour en Grande-Bretagne après un crochet par... l'Amérique.

Le récit de son expédition, sous le titre : Voyage à l'intérieur de l'Afrique, lui vaut une immense popularité.

Le démon de l'aventure le reprend quand, à l'automne 1803, le gouvernement l'invite à repartir pour le Niger, cette fois à la tête d'une imposante expédition.

Il a soin cette fois-ci d'apprendre l'arabe.

L'expédition quitte le port de Portsmouth pour la Gambie le 31 janvier 1805. Mais, trop lourde et encombrée, elle n'atteint le Niger qu'en août de la même année. Plusieurs Européens ont déjà succombé aux fièvres ou à la dysenterie.

Mungo Park décide alors de descendre le cours du fleuve avec un bateau. Celui-ci, construit tant bien que mal avec les moyens locaux, est baptisé « Joliba », nom indigène du Niger.

L'explorateur écossais disparaît peu après avec les derniers survivants de son équipe dans un naufrage sur le Niger. Ainsi s'achève l'épopée du premier Européen qui ait réussi à pénétrer dans l'intérieur du continent noir.


Épisode suivant Voir la suite
• 20 avril 1828 : René Caillié entre à Tombouctou
Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-11-11 18:52:53

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Erik (14-11-201608:39:48)

En réponse à Hector sept ans plus tard : Oui, ils sont tous en Syrie maintenant :-)

Serge (15-11-201115:06:11)

Je ne résiste pas au plaisir de citer le magnifique livre de T.C.Boyle, "Water Music", dans lequel sont racontées les fantastiques aventures d'un Mungo Park, (homonyme ou véritable explorateur en Afrique ?) et qui aurait pu être évoqué dans cet article...

hector (13-05-200919:34:19)

Existe-il actuellement des hommes passionnés, curieux et courageux qui risqueraient leur vie pour réaliser un rêve? tel René Caillé ou Mungo Park? Je me pose souvent cette question ....

th lang (19-11-200622:22:23)

Article très intéressant, notamment le paragraphe "Impressions d'Afrique" avec ses descriptions des sociétés africaines et du système de l'esclavagisme.
Et encore toutes mes félicitations pour la qualité de ce site que je ne me lasse pas de découvrir (et dont je suis un "ami"...).


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui sont les califes ?

Réponse
Publicité