Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Wolfgang «Amadeus» Mozart (1756 - 1791)
Wolfgang «Amadeus» Mozart
Mozart
27 janvier 1756 : naissance de Wolfgang à Salzbourg
18 novembre 1763 : la famille Mozart à Paris
29 janvier 1781 : 1er succès avec Idoménée à Munich
9 mai 1781 : rupture avec l'archevêque de Salzbourg
16 juillet 1782 : l'empereur Joseph II assiste à L'enlèvement au Sérail
4 août 1782 : mariage de Wolfgang avec Constance Weber
• 29 octobre 1787 : Don Giovanni à Prague
• 30 septembre 1791 : La Flûte enchantée à Vienne
5 décembre 1791 : mort de Wolfgang à Vienne
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Wolfgang «Amadeus» Mozart (1756 - 1791)

Aimé de Dieu et des hommes


Wolfgang « Amadeus » Mozart naît le 27 janvier 1756 à huit heures du soir dans une belle maison bourgeoise de Salzbourg.

L'enfant révèlera très tôt des dons musicaux exceptionnels qui lui vaudront le qualificatif de « divin Mozart ». Depuis deux siècles et demi, il figure parmi les plus aimables représentants de l'humanité.

Fils prodige

Lors de la naissance de Mozart, Salzbourg est une principauté ecclésiastique indépendante gouvernée par un prince-archevêque, entre la Bavière et les États autrichiens des Habsbourg.

Wolfgang est le dernier-né d'une famille de sept enfants... et le seul survivant avec sa soeur Maria, de cinq ans plus âgée que lui et virtuose du clavecin.

Léopold, leur père, est maître de chapelle du prince-archevêque de Salzbourg et par ailleurs excellent pédagogue.

Jeune prodige, Wolfgang joue devant l'impératrice Marie-Thérèse dès l'âge de cinq ans et compose sa première oeuvre, un menuet pour piano. On admire ses dons d'instrumentiste et lui-même prend plaisir à donner des concerts les yeux bandés.

À l'âge de sept ans, il entame une tournée de presque cinq ans à travers l'Europe avec sa soeur, sous la houlette aimante de leurs parents.

Chéri des dieux

Vivant intensément, dans un tourbillon de travail, de plaisirs et de mondanités, sujet à de fréquentes maladies, tourmenté par les tracas familiaux et financiers, le jeune Wolfgang navigue entre accès de dépression et d'excitation. 

Mozart (Salzbourg,Mozart museum)Après une nouvelle tournée européenne, il doit reprendre son emploi auprès du prince-archevêque. Mais après une dispute mémorable avec l'archevêque, qui le traite de gueux et de crétin, il s'établit alors à Vienne avec la perspective d'exercer son art en indépendant et épouse Constance Weber. Les deux époux s'aiment de façon passionnée... et très charnelle. Ils auront six enfants dont deux seulement survivront.

Le 16 juillet 1782, devant l'empereur Joseph II, il donne au Burgtheater de Vienne du singspiel(opéra populaire comique) L'enlèvement au sérail. Il s'agit du premier opéra en allemand (et non plus en italien). Plusieurs autres opéras suivent, dont Les Noces de Figaro, Don Giovanni et Cosi fan tutte, tous les trois sur un livret en italien de l'abbé libertin Lorenzo da Ponte.

Mozart, fort de sa notoriété, vit à Vienne sur un grand pied, en vendant ses oeuvres mais aussi en donnant des cours et des concerts. Avide de plaisirs et de luxe, il dépense sans compter, ce qui l'amène à rompre avec son père Léopold. 

Le dernier opéra à succès est la La Flûte enchantée, oeuvre populaire en allemand, qui reprend des thèmes franc-maçonniques comme une douzaine d'autres compositions de Mozart, entré en maçonnerie en décembre 1784.

Drame

Mozart meurt d'épuisement à 35 ans, le 5 décembre 1791, sans venir à bout d'un Requiem commandé par un certain comte Walsegg, compositeur médiocre qui comptait le faire jouer sous son nom dans sa chapelle privée à la mémoire de sa femme. L'oeuvre sera achevée par un disciple, Franz Xaver Süssmayr, conformément à ses ultimes instructions.

Il nous reste l'essentiel : plus de 600 oeuvres de toute nature (opéras, sonates, concertos, quatuors à cordes, symphonies), dont la célébrissime Petite musique de nuit, qui marquent l'apogée de la musique classique occidentale.


Épisode suivant Voir la suite
• 29 octobre 1787 : Don Giovanni à Prague
Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-12-12 10:20:22

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui appela-t-on le Prince de la Peinture ?

Réponse
Publicité