Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Pierre Joseph Proudhon (1809 - 1865)
Histoire du socialisme
Karl Marx (1818-1883)
• 26 mai 1797 : Babeuf est guillotiné
• 15 mai 1846 : l'Angleterre se convertit au libre-échange
• 28 septembre 1864 : fondation de la 1ère Internationale
• 28 mai 1871 : fin sanglante de la Commune
• 22 mai 1875 : le réformisme triomphe à Gotha (Allemagne)
• 1er mai 1886 : une grève pour la journée de 8 heures
• 26 avril 1905 : naissance de la SFIO
• 6 novembre 1917 : Révolution d'Octobre
• 25 décembre 1920 : congrès de Tours
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Pierre Joseph Proudhon (1809 - 1865)

Le prophète de l'anarchisme


Fils d'un brasseur et tonnelier, Joseph Proudhon est le seul théoricien révolutionnaire du XIXe siècle issu du milieu populaire.

Un intellectuel issu du peuple

Pierre-Joseph Proudhon photographié par Félix Tournachon, dit NadarAyant attiré l'attention d'un enseignant par sa soif d'apprendre, il est admis comme boursier au collège de Besançon, puis devient ouvrier typographe pour contribuer à nourrir ses parents.

Proudhon publie en 1840 le mémoire : Qu'est-ce que la propriété ? ou Recherches sur le principe du droit et du gouvernement, qui affecte de traiter la propriété sous forme de spéculation académique. On en retient la fameuse formule « La propriété, c’est le vol » !

Traîné devant la cour d'assises, il est cependant acquitté, les jurés n'ayant vraisemblablement pas conscience du caractère explosif du sujet.

Dès lors, Proudhon va poursuivre à Paris ses activités de journaliste, de théoricien de la révolution et d'activiste radical.

Confronté toute sa vie à des difficultés professionnelles, Proudhon milite contre le travail aliénant du capitalisme industriel naissant. Il se montre par contre partisan de la propriété individuelle pour tous et exalte la cellule familiale, clé de voûte de la société.

Confiant en la nature humaine, il apparaît comme un lointain disciple de Jean-Jacques Rousseau. Il souhaite protéger l'individu de toute sorte d’abus de pouvoir et en vient à s’opposer à la notion d’État. Cela fait de lui le premier théoricien de l'anarchisme... et un adversaire majeur des socialistes et de Karl Marx.

Sous le Second Empire, à Londres, en 1864, quelques mois avant sa mort, amnistié mais usé par les épreuves et le travail, Proudhon participe encore à la naissance de la 1ère Internationale socialiste avec (ou plutôt contre) Karl Marx.

La face noire de Proudhon

Soulignons que le révolutionnaire Proudhon n'a pas poussé l'audace jusqu'à prôner l'émancipation des femmes et la libération sexuelle. En conformité avec les préjugés de son temps, il a écrit des propos ineptes sur l'infériorité présumée des femmes, au mental comme au physique !

Plus gravement, si l'on peut dire, il a exprimé dès 1847 un antisémitisme violent, inspiré moins par des préjugés religieux que par des préjugés sociaux (confusion entre le Juif et le banquier ou l'oppresseur capitaliste). Il se range à ce titre parmi les précurseurs de l'« antisémitisme de gauche ».


Épisode suivant Voir la suite
Karl Marx
Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-08-17 17:46:20

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Erik (30-12-201412:51:50)

Cet antisémitisme débridé nous rappelle que le nazisme était bel et bien un gauchisme populaire...


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À quand remonte l'expression « France » ?

Réponse
Publicité