Hokusai (1760 - 1849) - Le « vieillard fou de dessin » - Herodote.net

Hokusai (1760 - 1849)

Le « vieillard fou de dessin »

Hokusai, Autoportrait, collection privéeSes dessins ont bouleversé les Impressionnistes, sa Grande vague est devenue la Joconde de l'art japonais, les jeunes lecteurs dévorent les mangas dont il a popularisé le nom.

Hokusai, à la manière d’un Picasso, possédait une énergie sans limite, la volonté de sans cesse se renouveler et un regard original, parfois non dénué d’humour, sur le monde.

Lui qui a changé d’identité des dizaines de fois est désormais présent dans l’histoire de l’Art sous un seul nom : Hokusai, « le vieillard fou de dessin ».

 

Hokusai, Moineau et paire de ciseaux, XIXe s
Hokusai raconte Hokusai

Hokusai, Autoportrait à l'âge de 83 ans, 1843, Leiden, Rijksmuseum Voor Volkenkunde« Depuis l’âge de six ans, j’avais la manie de dessiner les formes des objets. Vers l’âge de cinquante, j’ai publié une infinité de dessins ; mais je suis mécontent de tout ce que j’ai produit avant l’âge de soixante-dix ans.

C’est à l’âge de soixante-treize ans que j’ai compris à peu près la forme et la nature vraie des oiseaux, des poissons, des plantes, etc. Par conséquent, à l’âge de quatre-vingts ans, j’aurai fait beaucoup de progrès, j’arriverai au fond des choses ; à cent, je serai décidément parvenu à un état supérieur, indéfinissable, et à l’âge de cent-dix, soit un point, soit une ligne, tout sera vivant.

Je demande à ceux qui vivront autant que moi de voir si je tiens parole. Écrit, à l’âge de soixante-quinze ans, par moi, autrefois Hokusai, aujourd’hui Gakyo Rojin, le vieillard fou de dessin. » (Katsushika Hokusai, Postface aux Cent vues du mont Fuji, 1831-1833).

(...)

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès