Histoire des droites en France. - De 1815 à nos jours - Herodote.net

Histoire des droites en France.

De 1815 à nos jours

Gilles Richard (Perrin, 634 pages, 27 euros,  2017)

Histoire des droites en France.

Longtemps l’ouvrage de René Rémond Les droites en France a fait office de Bible pour les étudiants en sciences politiques et pour les historiens car il démontrait, à juste titre, qu’il n’existait pas une seule mais plusieurs droites.

La typologie retenue en trois grands courants (légitimiste, orléaniste, bonapartiste) s’appuyait sur une démonstration solidement charpentée et pertinente que l’auteur s’est efforcé de faire vivre jusqu’au XXème siècle. C’était sans doute là les limites de l’exercice.

Le livre de Gilles Richard Histoire des droites en France offre une nouvelle grille de lecture et de compréhension. Si l’auteur reprend à son compte la démarche de René Rémond en ce qui concerne le XIXème siècle, il s’en démarque et élargit le spectre des familles de la droite à partir du XXème siècle. D’une part parce que « s’étiolent les trois droites rémondiennes » avec l’enracinement de la République, et dautre part parce que de nouveaux courants apparaissent sous-estimés ou négligés par René Rémond.

Ainsi Gilles Richard accorde une place plus importante à la démocratie-chrétienne, au nationalisme, et à l’agrarisme qui entend défendre les intérêts du monde paysan entre les deux guerres.

Parmi les chapitres les plus instructifs, on retiendra l’analyse du gaullisme. À l’inverse de René Rémond, l’auteur ne trouve guère de filiation avec le bonapartisme. En revanche, au terme d’un éclairage convaincant, il caractérise le gaullisme comme « un nationalisme adapté aux conséquences de la Deuxième guerre mondiale » mais « épuré de ses errements antirépublicains successifs depuis Georges Boulanger jusqu’à Charles Maurras ».

L’autre apport du livre de Gilles Richard réside dans l’étude de la droite jusqu’au début de l’année 2017. Il met à nu les évolutions récentes d’une droite qui, selon lui, depuis la fin des années 1970, se recompose autour deux blocs, les nationalistes incarnés par le Front national, et les libéraux (centristes et héritiers du gaullisme), avec l’Europe pour toile de fond.

Enfin, cet ouvrage très fouillé et agréable à lire, bénéficie aussi des témoignages de personnalités politiques qui ont joué un rôle éminent au cours de la fin du XXème siècle, ce qui lui donne une facture moins universitaire dans ses derniers chapitres.

Gilles Richard renouvelle l’approche de l’histoire des droites avec pertinence et érudition ; son ouvrage tombe à point nommé au moment où le paysage politique s’avère en pleine recomposition et où la droite pourrait ouvrir un nouveau chapitre de son histoire.

Jean-Pierre Bédéï

Voir : Familles recomposées

Publié ou mis à jour le : 31/05/2017 11:55:04

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net