Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Gustave II Adolphe (1594 - 1632)
Turbulents Scandinaves
Gustave-Adolphe, roi de Suède
• 8 juin 793 : première incursion des Vikings
• 20 juillet 1397 : Union de Kalmar
• 6 juin 1654 : abdication de Christine de Suède
• 3 mai 1660 : paix d'Oliva et fin de la première guerre du Nord
• 8 juillet 1709 : Charles XII défait à Poltava
• 28 avril 1772 : décapitation de Struensee à Copenhague
• 17 mai 1814 : indépendance de la Norvège
• 6 décembre 1917 : indépendance de la Finlande
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Gustave II Adolphe (1594 - 1632)

Le « Lion du Nord »


Gustave II Adolphe succède le 30 octobre 1611 à son père Charles IX. Roi de Suède à 16 ans, il est le petit-fils de Gustave 1er, premier souverain de la dynastie Vasa et fondateur de l'État suédois moderne.

Gustave II Adolphe II Vasa (19 décembre 1594, Stockholm ; 6 novembre 1632, Lützen), portrait par Cornelius Arendtz, 1625
 

Champion de la cause luthérienne

Le nouveau roi désigne en premier lieu comme chancelier Axel Oxenstierna (29 ans). Avec son concours dévoué et efficace, il va poursuivre activement la modernisation de la Suède et se donner une armée redoutable, bien équipée et composée de paysans libres et loyaux.

Mais Gustave II Adolphe doit très vite faire face à une coalition de ses voisins baltes, la Russie, la Pologne et le Danemark. En juillet 1617, il signe avec la Russie du jeune tsar Michel 1er Romanov la paix de Stolbova, qui lui permet d'engranger l'Ingrie, l'Estonie et la Carélie orientale.

Là-dessus, en 1629, il intervient dans la guerre religieuse qui ravage l'Allemagne, et que l'Histoire a baptisé guerre de Trente Ans. Il a le dessein de faire de la mer Baltique un « lac suédois ».

Bien que luthérien (protestant) comme ses concitoyens, il bénéficie des conseils et du soutien du Premier ministre français, le cardinal Richelieu, car la France et la Suède ont un adversaire commun : les Habsbourg. Gustave Adolphe révèle très vite qualités de stratège et d'organisateur.

En quelques campagnes-éclair, le roi fait de son pays la principale puissance de l'Europe du Nord. Mais il trouve la mort à l'issue de sa dernière victoire, le 16 novembre 1632, à Lützen, contre Wallenstein, chef des Impériaux (les soldats de l'empereur allemand) !

Une succession difficile

Sa fille de 5 ans, la reine Christine, lui succède, assistée d'un conseil de régence dirigé par le vieux chancelier Axel Oxenstierna.  Poursuivant la politique paternelle, elle obtient aux traités de Westphalie des cessions de territoires qui font pratiquement de la mer Baltique un lac suédois.

Mais en 1654, elle cède la couronne à son cousin, roi sous le nom de Charles X Gustave, et le chancelier décède dans les mois qui suivent. La Suède va connaître alors deux guerres du Nord qui lui vaudront une brève suprématie dans la Baltique mais l'épuiseront et l'entraîneront dans un lent déclin.


Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2015-05-23 20:18:07

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Comment s'appelle le territoire que Staline destina à accueillir les Juifs soviétiques ?

Réponse
Publicité