15 juin 2020

François-Xavier Fauvelle : « Être Français, c’est aussi être descendant d’esclaves »

Des statues de personnages jugés insupportables pour racisme ou esclavagisme ont été abattues après le meurtre de George Floyd aux Etats-Unis. Sciences et Avenir s'en est entretenu avec François-Xavier Fauvelle, titulaire de la chaire de l'histoire de l'Afrique ancienne au Collège de France.

Pour l'historien, il n'y a pas à être effrayé par ce phénomène, « totalement inhérent à ce qu'est l'espace public, c'est-à-dire un lieu de conflictualité nécessaire, pour autant qu'il s'exprime de façon légale. Posons-nous la question : qu'est-ce que la statue d'un personnage historique ? C'est un symbole que l'on accepte dans l'espace public à titre de jalon d'une mémoire historique. Il y a en a des foules d'autres du même type : noms de rues, plaques commémoratives, monuments aux morts. Toutes les sociétés humaines ont fait cela : inscriptions de dédicace de bâtiments publics, arcs de triomphe, récits de fondation. Nous vivons au milieu de ce réseau de symboles, qui fait l'objet, par définition, d'une gestion publique permanente : on en ajoute, en en retire... »



En savoir plus avec Sciences et Avenir

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net