Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 27 novembre 2016-26 avril 2017
Les institutions de la France
Toute l'Histoire en un clic
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

27 novembre 2016-26 avril 2017

Droite et gauche : deux sicles d'affrontement et maintenant ?


Après le hold-up sur les référendums français et néerlandais de 2005, après le renoncement des Grecs face au Diktat de Berlin en 2015, on pouvait croire que c'en était fini de la démocratie sur sa terre natale.

Mais une nouvelle fois, les Anglais l'ont ranimée en votant le Brexit contre l'avis des « gens éduqués » (*). L'onde de choc a traversé l'Atlantique avec, aux États-Unis, l'éviction de la favorite Hillary Clinton aux présidentielles du 8 novembre 2016. Elle a enfin traversé la Manche avec, en France, une campagne à rebondissements et pour l'élection du président de la République (23 avril et 7 mai 2017).

Quelles que soient nos opinions politiques, réjouissons-nous de ce retour en force du suffrage universel...

L'affrontement entre la « droite » et la « gauche » est l'essence de la démocratie moderne. En France, chaque fois qu'il s'est exprimé avec clarté à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés, il a conduit à des réformes efficaces et durables, que ce soit sous la Révolution (1789-1799), exception faite de la brève période de la Terreur (1793-1794), au début de la IIIe République ou sous la IVe République, avant l'affaire algérienne.

Ce clivage, né de la Révolution française s'est diffusé à toutes les démocraties de la planète. Aujourd'hui, après deux siècles d'existence, il est peut-être en train de rendre l'âme, en France et en Europe...

Les élections présidentielles de 2017 en France témoignent de l'implosion du clivage droite-gauche sous l'effet des enjeux européens et libéraux :

D'une part, les franges néolibérales de la droite (Alain Juppé) et de la gauche (Manuel Valls) font front commun autour d'Emmanuel Macron, représentant centriste de la modernité urbaine, néolibérale, européiste et immigrationniste.

D'autre part, à la gauche de la gauche et à la droite de la droite s'affirment des courants souverainistes, soucieux de protéger les classes populaires des effets de la mondialisation financière. Seule les sépare l'attitude à l'égard de l'immigration, l'extrême-droite se voyant reprocher d'attiser les haines entre Français de diverses origines, au risque de contrarier l'intégration des immigrés qui ont choisi la France par amour.

Au Parti socialiste comme chez Les Républicains (dénomination actuelle de la droite), les uns et les autres puissent se retrouver sur une plate-forme commune de gouvernement tant leurs divergences sont profondes. On peut imaginer dans un proche avenir la disparition du clivage séculaire droite-gauche et son remplacement par un clivage entre une « alliance souveraine » centrée sur les droits nationaux (souveraineté monétaire, protection des faibles et des classes populaires, intervention de l'État quand les intérêts industriels et agricoles sont menacés...) et une « alliance libérale » qui privilégie l'ouverture sur le monde (capitaux, marchandises, hommes) et la dissolution de la Nation dans l'ensemble européen, avec l'objectif de dynamiser les initiatives et favoriser la mobilité (tant pis pour ceux qui n'y sont pas prêts ou disposés). 

Dans les autres démocraties occidentales, l'affrontement droite-gauche semble tout autant chamboulé par les enjeux européens et néolibéraux. À la différence de la France, les démocraties parlementaires y répondent par de grandes coalitions de circonstance, que ce soit en Allemagne, en Espagne ou en Italie, ces coalitions permettant aux euro-libéraux des deux bords de conserver les manettes du pouvoir.

Joseph Savès

[en savoir plus]

Publié ou mis jour le : 2017-04-26 13:09:57

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Andr Laran (15-12-201616:45:28)

essai

Ronchonchon (08-12-201618:58:18)

Le chapeau de Joseph Savs qui ouvre son article "Droite et Gauche, deux sicles d'affrontements", me surprend. Il est os, mes yeux de prsenter le Brexit anglais et l'lection de Donald Trump aux USA (et peut-tre mme, un moindre degr, la victoire de Franois Fillon aux primaires de la droite et du centre en France), comme un retour de la dmocratie.
La manipulation des esprits via les rseaux sociaux a t parfaitement dmontre, en particulier dans le cas amricains. Les algori... Lire la suite

ourston (07-12-201619:34:31)

Excellent article qui remet en perspective les valeurs de chaque camp.

MARY (04-12-201619:01:45)

difiant ! donne a rflexion !

capitaine marbot (04-12-201616:14:25)

Trs bon article. J'y rajouterai cependant, si vous m'y autorisez, un versant philosophique. La gauche se rclame aux origines, du philosophe anglais du 17me : Locke (Rousseau viendra ensuite enrichir cette vision). Pour eux, l'homme est plutt bon de nature, on peut donc accorder le maximum de liberts, voire ne pas avoir de chef ! C'est lorigine du libralisme, socital puis conomique.
Quant la droite, elle s'inspire des ides de Hobbes, qui n'ayant pas confiance en l'tre humain, ... Lire la suite

meyemau (04-12-201612:16:35)

Le parti Socialiste doit se refonder et sortir de son manichisme stupide. La FRANCE ne doit pas souffrir de dogmes, mais vivre dans le sens de l'Honneur et avoir un projet humaniste, constructif pour tous, ceux qui ont envie de se prendre en main, la mesure de ses efforts sans les casser. Dans une France riche, il y a forcment de retombs, dans une France sans ambitions, il reste peu. Entre parenthses : Malthus n'tait peut-tre pas un imbcile non plus !


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'vasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhrez aux Amis d'Herodote.net

Quelle relique a abrit la Sainte Chapelle de Paris ?

Rponse
Publicité