Les Européens au XIXe siècle
DossierHerodote.net
Enjeux démographiques :
Amis d'Hérodote

Email de connexion
Mot de passe


Mot de passe oublié ?
Adhérer aux Amis d'Hérodote


Au cours du XIXe siècle, la stabilité politique, la Révolution industrielle, les progrès de l'agriculture et surtout l'amélioration de l'hygiène publique (de Jenner à Pasteur) entraînent une progression sans précédent de la population européenne.

En Europe occidentale, l'espérance de vie à la naissance s'élève de 35 ans vers 1780 à 40 ans vers 1840 (soit tout de même deux fois moins qu'aujourd'hui et encore moins que dans les pays les plus déshérités de notre époque).

Parallèlement, la natalité augmente du fait de l'abaissement de l'âge au mariage (sauf en France où les petits propriétaires ont dès le milieu du XVIIIe siècle limité leur descendance pour éviter de disperser leur héritage).

Il s'ensuit une très forte poussée démographique. De 190 millions en 1800 (20% de la population mondiale), la population du continent passe à 420 millions en 1900 (25% de la population mondiale)... Ne s'accroissant plus guère par la suite, la population européenne retombera à la fin du XXe siècle à un modeste 10% de la population mondiale, Russie comprise.

Irlandais en partance pour les Etats-Unis après la Grande Famine de 1847

Cette poussée démographique favorise le développement industriel mais laisse beaucoup de gens sur le bord du chemin (paysans sans terre, ouvriers sans emploi, Irlandais ruinés par la Grande Famine, réfugiés juifs d'Europe orientale, chrétiens chassés de Turquie,...). Il s'ensuit un puissant mouvement d'émigration qui ne va cesser de s'amplifier jusqu'à la veille de la Première Guerre mondiale, avant que la contraception ne freine peu à peu la natalité des différents pays européens.

Dans les années 1830, dix mille Européens émigrent par an. Dans les années 1900, ils sont... 1.500.000 ! Ces déshérités se dirigent en priorité vers les Etats-Unis et dans une moindre mesure vers le Canada et l'Australie. Ils vont aussi «blanchir» l'Amérique du Sud (Chili, Argentine, Brésil). Par la force de leurs bras et leur esprit d'entreprise, ils vont contribuer à diffuser tout autour de la planète la civilisation européenne, avec ses vertus et... ses excès.


fermer Emigration européenne dans le monde (1800-1920)
Animation cartographique avec Histoire à la carte

En pleine expansion démographique, l'Europe exporte au XIXe siècle son trop-plein d'hommes vers le Nouveau Monde...

L'Amérique du Nord, l'Argentine, le Brésil, l'Australie et la Nouvelle-Zélande doivent à cette vague d'émigration leur visage actuel...

Pour accéder à la carte :
Identifiant        
Mot de passe


Mot de passe oublié ?
Adhérer aux Amis d'Hérodote