650 av. J.-C. à nos jours - Brève histoire de la monnaie - Herodote.net

650 av. J.-C. à nos jours

Brève histoire de la monnaie

L'idée de frapper des pièces en métal précieux est née autour de la mer Égée vers 650 av. J.-C.

La monnaie, symbole ostentatoire

Les premières pièces ont, semble-t-il, pour principal but de satisfaire l'ego des cités et de leurs dirigeants...

Il en va ainsi des pièces en électrum (un alliage d'or et d'argent) frappées à Sardes par le roi Alyattès, qui règne sur la Lydie entre 610 et 560 av. J.-C. Ses pièces portent son emblème, une ou plusieurs têtes de lion. Elles peuvent s'échanger localement comme de quelconques bijoux.

Mais on ne tarde pas à trouver aux pièces frappées d'autres avantages comme de faciliter les échanges de marchandises : dès lors que leur valeur, autrement dit leur poids en métal précieux, est garantie par un roi ou une association de marchands, ces pièces peuvent en effet être échangées contre des marchandises beaucoup plus pondéreuses (bétail, céréales...).

C'est ainsi que la monnaie devient le référentiel d'échange que nous connaissons.

Aristote, savant universel, traite de la monnaie au livre I de La Politique comme au livre V de L'Éthique à Nicomaque : « La monnaie a été introduite pour exprimer la commensurabilité des objets d’échange ou jouer le rôle de mesure... ». Depuis lors, à son imitation, tous les économistes reconnaissent à la monnaie trois fonctions indissociables et caractéristiques :
• la monnaie est une unité de compte pour mesurer le prix des biens,
• La monnaie est un moyen de paiement pour commercer,
• La monnaie est une réserve de valeur pour les épargnants.

La monnaie, outil d'échange

À partir de là, l'échange monétaire se substitue peu à peu au troc traditionnel (marchandise contre marchandise).

Le développement du commerce entre les cités grecques lui donne un coup de fouet. « Il fallait bien qu'Athènes elle-même exporte notamment ses céramiques décorées pour payer le blé qu'elle importait en grande quantité pour se nourrir. Au IVe siècle, ces importations représentaient régulièrement la moitié du grain consommé dans la cité ».

Ces premières pièces grecques sont frappées à l'effigie des cités (par exemple la chouette pour Athènes) afin de rassurer les utilisateurs sur leur valeur.

La monnaie au service de la puissance romaine

En 269 av. J.-C., les Romains installent leur atelier de frappe des sesterces dans le temple de la déesse Junon, protectrice du foyer et pour cette raison surnommée « Moneta » (du latin monere, conseiller). De là découle l'appellation donnée aux pièces, dont nous avons fait monnaie (money en anglais, moneda en castillan...).

Publié ou mis à jour le : 2019-10-14 15:11:27

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net