4 juillet 1954 - Le «miracle de Berne» - Herodote.net

4 juillet 1954

Le «miracle de Berne»

Le 4 juillet 1954, contre toute attente, l'Allemagne de l'Ouest remporte la Coupe du Monde de football : c'est le « miracle de Berne », du nom de la ville où a lieu la finale. Ce match donne sa grandeur et sa respectabilité à toute une nation, créée seulement cinq ans auparavant.

Yves Chenal et Soline Schweisguth

L'Allemagne ressuscitée

La Coupe du Monde 1954 se déroule en Suisse. C'est la première fois que l'équipe ouest-allemande participe à une coupe du monde (elle ne faisait pas encore partie de la FIFA lors de celle de 1950), alors même que l'équipe de la République Démocratique Allemande (RDA) n'est pas qualifiée.

La Hongrie est la favorite du mondial. Son équipe étincelante, emmenée par le génial meneur de jeu Ferenc Puskas dit « le Major galopant », paraît irrésistible. N'a-t-elle pas remporté les Jeux Olympiques d'Helsinki en 1952, qui plus est devant la Yougoslavie, alors mise au ban des nations communistes pour son déviationnisme titiste ?

La Hongrie a déjà écrasé l'Angleterre lors de deux matchs amicaux (13 buts à 4 au total). Elle a aussi remporté les deux premiers matchs de la compétition : 9 à 0 contre la Corée du sud, et surtout 8 à 3 dans un premier affrontement contre l'Allemagne, une équipe cependant largement composée de remplaçants.

La suite de la compétition est plus difficile, voire houleuse, avec une blessure de Puskas et des rixes de fin de partie, mais l'équipe se qualifie pour la finale, le 4 juillet, à Berne, contre l'Allemagne (il s'agit de la République fédérale d'Allemagne ou Allemagne de l'Ouest).

Sous une pluie incessante, le match débute bien pour les Hongrois, qui mènent rapidement 2 à 0, avant de se faire rattraper puis dépasser à la 84e minute, sur un but de l'ailier Rahn. Les supporters allemands se mettent à chanter « Deutschland über alles » et le pays entier se laisser aller à la liesse de redevenir un État comme les autres, légitimé par ce brillant résultat sportif qui permet de tourner la page du nazisme et de se tourner vers l'avenir.

De son côté, l'équipe hongroise se consolera un peu plus tard en remportant le 23 octobre 1956 une victoire très politique sur l'URSS, à Moscou, quelques jours avant le soulèvement hongrois et sa répression dans le sang par le « grand frère » soviétique. Mais la plupart des amoureux du football regrettent encore aujourd'hui ce jour de 1954 où la pluie empêcha les Hongrois de déployer leur jeu aérien.

Helmut Rahn offre la victoire à l'Allemagne de l'Ouest en 1954
Vingt ans après, l'Allemagne divisée : RFA contre RDA

Lors du premier tour de la Coupe du Monde de 1974, l'équipe de RFA rencontre celle de RDA à Hambourg, en Allemagne de l'Ouest. Les deux équipes sont déjà qualifiées pour le deuxième tour : l'enjeu est politique. C'est la première et la dernière fois que les deux équipes officielles allemandes se rencontrent. L'Allemagne de l'Ouest, favorite et à domicile, perd finalement le match 1 à 0. Cette défaite ne l'empêchera pas de remporter la coupe et de restaurer son honneur. De retour en RDA, les joueurs est-allemands seront accueillis en héros.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès