26 juin 1945

Fondation de l'ONU

Adoption de la charte de l'ONU à la conférence de San Francisco, 26 juin 1945Réunis à San Francisco, en Californie, les représentants de 51 pays fondent le 26 juin 1945 l’Organisation des Nations Unies (ONU).

La nouvelle institution remplace la Société des Nations (SDN), née le 10 janvier 1920 des suites de la Première Guerre mondiale et établie à Genève.

Son siège est fixé à New York, dans la métropole de la principale puissance mondiale, sur un terrain de sept hectares offert par le milliardaire David Rockefeller, au bord de l'East River.

Faillite de la SDN, promesses de l'ONU

Dans les années 1930, faute d'une force de police et surtout en l'absence du soutien américain, la SDN s'est montrée incapable de mettre le holà aux violations successives des traités de paix et aux entreprises de conquête (Japon, Italie, Allemagne). Elle n'a pu empêcher la marche à la guerre et disparaît de facto dès 1938.

En 1941, au début de la Seconde Guerre mondiale, le président américain Franklin Roosevelt et son allié britannique Winston Churchill prennent acte de son échec et envisagent la création d'une nouvelle organisation supranationale sur de nouvelles bases pour le jour où l'Allemagne nazie aura été vaincue. 

Leur projet figure dans la Charte de l'Atlantique. Il aboutit à la conférence de San Francisco qui fonde l'ONU, six semaines après la capitulation de l'Allemagne mais deux mois avant celle du Japon !

La nouvelle institution comporte trois piliers et plusieurs organisations satellites ou spécialisées :

– L'Assemblée générale :

À l'Assemblée, la cohabitation de quelques géants comme la Chine et l'Inde et d'une profusion de nains de moins d'un million d'habitants (Timor-oriental, Belize, Nauru....), avec le même droit de vote pour chacun, enlève toute valeur représentative aux votes de l'Assemblée générale. Elle ne permet pas d'assimiler l'ONU à un gouvernement mondial ou une instance démocratique.

L'enceinte new-yorkaise a pour principal atout d'entretenir des contacts permanents entre les diplomates de tous les pays. Elle fait figure de congrès sans début ni fin où se traitent les problèmes du monde au fur et à mesure de leur apparition. C'est tout et c'est déjà bien assez : quand survient un problème dans le monde (conflit ou drame humanitaire), point n'est besoin de lancer des invitations pour une conférence internationale ; dans la journée même peuvent se réunir les représentants de toutes les nations ou des principales pour en débattre.

– Le Secrétariat Général :

Le Secrétaire général s'occupe de l'administration de l'ONU. Il est élu pour cinq ans renouvelables par l'Assemblée générale, sur proposition du Conseil de sécurité.

Huit secrétaires généraux se sont succédé à l'ONU dans les 6 premières décennies de l'organisation.

Les secrétaires généraux de l'ONU

Les secrétaires généraux successifs de l'ONU sont :

1- Trygve Lie (Norvège) (1896-1968), nommé en février 1946, à 50 ans, démissionnaire en novembre 1952,

2- Dag Hammarskjöld (Suède), nommé en avril 1953 à 48 ans, mort en septembre 1961 dans un accident d'avion suspect au-dessus de l'Afrique,

3- U Thant (Birmanie), secrétaire général de novembre 1961 (à 48 ans) à décembre 1971,

4- Kurt Waldheim (Autriche), secrétaire général de janvier 1972 (à 54 ans) à décembre 1981,

5- Javier Pérez de Cuéllar (Pérou), secrétaire général de janvier 1982 (à 62 ans) à décembre 1991,

6- Boutros Boutros-Ghali (Égypte), secrétaire général de janvier 1992 (à 70 ans) à décembre 1996,

7- Kofi Annan (Ghana), secrétaire général de janvier 1997 (59 ans) à décembre 2006,

8- Ban Ki-Moon (Corée du Sud), secrétaire général à 63 ans en janvier 2007.

– Le Conseil de sécurité :

Le Conseil de sécurité réunit à l'origine quatre membres permanents : États-Unis, URSS, Royaume-Uni, France, auquels s'ajoute aujourd'hui la Chine. En complément des membres permanents, des membres tournants sont élus par l'Assemblée générale tous les deux ans et non immédiatement rééligibles. Ces membres non permanents étaient six à l'origine, ils sont dix aujourd'hui.

C'est au Conseil de sécurité que revient le maintien de la paix internationale, avec la possibilité de décider des sanctions diplomatiques ou économiques contre des États fautifs, ou même autoriser une action militaire comme ce fut le cas en 1991 suite à l'invasion du Koweit par l'Irak.

L'action du Conseil est souvent entravée par le droit de veto des membres permanents.

– Les organisations satellites :

L'ONU mène différentes actions dans le monde par le biais de ses organisations satellites et de ses agences spécialisées :
• Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED, en anglais UNCTAD),
• Fonds international des Nations Unies pour l'enfance (en anglais UNICEF),
• Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (en anglais UNHCR),
• Banque Mondiale,
• Fonds monétaire international (FMI, en anglais IMF),
• Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (en anglais FAO)
• Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (en anglais UNESCO) ; le siège de cette agence est à Paris, près de l'hôtel des Invalides.

À La Haye, aux Pays-Bas, siège la Cour internationale de justice, composée de quinze juges élus pour 9 ans par l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité.

Des résultats modestes

Forte de 51 États membres à son origine (essentiellement des pays occidentaux ou européens), l'ONU en comporte 192 à la date du 26 juin 2007 (n'en font pas partie le Vatican et le Liechtenstein). Elle occupe environ 10.000 fonctionnaires et bénéficie d'un budget annuel de l'ordre de 4 milliards de dollars (2007), insuffisant au regard des missions de plus en plus nombreuses que l'on attend d'elle.

À la différence de la SDN, l'ONU dispose d'une force militaire de maintien de la paix ou d'interposition, les « Casques bleus ». Mais cela ne lui suffit pas à prévenir tous les drames de la planète... « L’ONU n’a pas créé le paradis, mais elle a évité l’enfer » a pu dire d'elle son deuxième secrétaire général, le Suédois Dag Hammarskjöld.

Publié ou mis à jour le : 2019-06-11 09:48:53

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net