Toute l'Histoire en un clic
Ami d'Herodote.net
Survol de l'Histoire de Rome
Les archives de l'INA
Emission de François Chatel en direct de Rome. Pierrre Tchernia présente les différents monuments qui composent le site archéologique (11/5/1957 - 31m13s).
21 avril 753 avant JC : fondation de Rome
Voir notre sélection de vidéos
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quel est le premier président de la République française qui a terminé normalement son mandat ?

Réponse
Publicité

21 avril 753 avant JC

Fondation légendaire de Rome


Le 21 avril de l'an 753 avant JC est une date mémorable dans l'Histoire de l'Occident. C'est ce jour-là que Rome fut fondée si l'on en croit la légende.

Des festivités commémorent encore cet événement dans la Ville éternelle tous les 21 avril.

Une légende épique

La fondation légendaire de Rome a été racontée et embellie par Virgile dans L'Enéide.

D'après le poète, le héros Énée, fils du roi Anchise et de la déesse Vénus, s'est réfugié sur les bords du Tibre après la chute de Troie (voir l'Iliade d'Homère).

Son fils Ascagne a fondé la ville Albe la Longue.

Numitor, descendant d'Ascagne et roi d'Albe, a une fille qui devient vestale (servante de Vesta, déesse du foyer et du feu domestique).

Bien qu'elle ait fait serment de chasteté, elle donne le jour à des jumeaux : Rémus et Romulus, qu'elle dit avoir été conçus par le dieu de la guerre Mars en personne !

Un oracle ayant prédit au frère et rival de Numitor, que les jumeaux ne lui amèneraient que des malheurs, celui-ci ordonne de les tuer.

Mais l'homme chargé du meurtre se contente de les abandonner en un lieu désert. Ils sont recueillis par une louve et survivent grâce à ses bons soins avant d'être adoptés par l'intendant des troupeaux du roi.

Devenus adultes, les deux frères chassent le roi Amulius qui a lui-même renversé Numitor.

Puis ils décident de fonder une ville à l'endroit où ils ont été sauvés par la louve, à 25 kilomètres au nord-ouest d'Albe.

Pour savoir lequel règnerait sur la ville, ils demandent un signe aux dieux : Rémus, du haut de l'Aventin, voit six vautours, mais Romulus, du haut du Palatin, en voit, lui, douze ! C'est donc à ce dernier qui reviendra la royauté.

Romulus trace à la charrue le périmètre de la future cité, réputé sacré et inviolable mais son frère jumeau, par bravade, saute par-dessus le sillon.

Inflexible, Romulus le tue ! Ainsi, c'est sous le signe des dieux et de la violence que naît la Ville éternelle, empruntant son nom à son fondateur.

À Romulus succèdent six rois. Tous sont élus par le Sénat. Le premier, un Sabin du nom de Numa Pompilius, organise les cultes, les célébrations religieuses et le calendrier.

Le viol de Lucrèce

Plus tard à Rome, au cours d'une soirée entre jeunes nobles, l'un d'eux, Tarquin Collatin, affirme que sa femme, Lucrèce, surpasse toutes les autres en vertu et il amène ses amis chez lui pour le leur prouver.

Le groupe est accueilli par la jeune femme qui coud et file avec ses servantes... Rien à redire. Mais Sexus Tarquin, l'un des fils du roi, tombe sous le charme de la jeune femme et revient chez elle une nuit à l'improviste. L'épée à la main, il la somme de lui céder, menaçant de la faire accuser d'avoir couché avec un esclave. Lucrèce se soumet.

Le lendemain, elle raconte le viol à son père et à son mari, en présence de Brutus, un ami de la famille. Puis saisissant un couteau, elle l'enfonce dans sa poitrine et meurt. Indigné, Brutus soulève le peuple contre le tyran et sa famille qui sont chassés tandis qu'est tué Sextus Tarquin.

Ainsi naît la République romaine avec Brutus et Collatin pour premiers consuls. La légende est belle. Elle est aussi en partie vraie et recoupe par endroits les enseignements de l'archéologie et de l'historiographie.


Publié ou mis à jour le : 2013-01-30 17:00:10

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Voir le commentaire sur cet article


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.