L'Allemagne d'après-guerre
DossierHerodote.net
L'Allemagne après 1945 :
Amis d'Hérodote

Email de connexion
Mot de passe


Mot de passe oublié ?
Adhérer aux Amis d'Hérodote


Quand l'Allemagne nazie défaille, à la fin 1944, les Alliés anglo-saxons et soviétiques sont bien décidés à en obtenir une reddition sans condition. Celle-ci est consommée dès avant la capitulation du 7-8 mai 1945.

Au fur et à mesure de leur avance, les troupes soviétiques chassent devant elles, par la violence, les populations allemandes. C'est ainsi qu'il ne reste bientôt plus d'Allemands à l'Est de l'Oder et de son affluent la Neisse. De vieilles régions de culture germanique sont ainsi repeuplées de Baltes, de Polonais ou même de Russes comme la Prusse orientale et sa capitale Königsberg (rebaptisée Kaliningrad).

Attlee, Truman et Staline à Potsdam (juillet 1945)Le sort de l'ancien Reich est fixé par les trois grands alliés à la conférence de Potsdam, en juillet 1945. L'Autriche retrouve sa souveraineté dans le cadre d'une stricte neutralité, cependant que les territoires à l'Est de la ligne Oder-Neisse sont partagés entre la Pologne et l'URSS.

Le reste du territoire est occupé par les vainqueurs dans l'attente d'un traité de paix. Les Soviétiques campent dans la zone qu'ils ont «libérée», à l'est de l'Elbe. Anglais et Américains se partagent le reste et en concèdent une petite partie à la France. Les Soviétiques, de leur côté, concèdent à leurs trois alliés une partie de la capitale, Berlin, enclavée dans leur zone d'occupation.

De novembre 1945 à octobre 1946, les Alliés organisent un procès à Nuremberg en vue de la «dénazification» du pays. Mais le Conseil de contrôle allié, censé gérer le pays, est très vite débordé par les initiatives intempestives des Français et surtout des Soviétiques. Ces derniers réorganisent l'économie de leur zone sur le modèle qui a cours chez eux (nationalisations,...).

Les tensions croissantes mènent à la guerre froide. C'est bientôt la rupture. Anglais et Américains décident de la fusion économique de leurs zones en janvier 1947. La France, qui aurait souhaité annexer la Sarre, ne les rejoint qu'en juin 1948 pour former une «trizone».

Celle-ci est dotée d'une Assemblée constituante et d'un gouvernement fédéral. Enfin et surtout, le 20 juin 1948, elle bénéficie d'une réforme monétaire qui va permettre son redémarrage économique et industriel. Les Soviétiques répliquent par leur propre réforme monétaire et surtout par le blocus de la partie de Berlin occupée par les Occidentaux. Ce blocus va durer près d'un an, jusqu'en mai 1949. Il va échouer du fait du ravitaillement des Berlinois par un pont aérien.

Le 23 mai 1949, une«Loi fondamentale» consacre la naissance de la République Fédérale Allemande dans les limites de la «trizone». Sans surprise, les Soviétiques répliquent par la création d'une République Démocratique Allemande, officialisée le 7 octobre 1949. Les deux Etats se réuniront le 3 octobre 1991, après la chute du communisme russe.

En définitive, c'est le 12 septembre 1990 qu'est mis un terme diplomatique à la Seconde Guerre mondiale avec la signature à Moscou d'un traité de paix, dit 2+4, entre la République fédérale d'Allemagne (RFA), la République démocratique allemande (RDA), les États-Unis, la République française, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et l'Union des Républiques socialistes soviétiques. Par ce texte, les Allemands reconnaissent leurs frontières comme «inaltérables», ce qui veut dire qu'elles ne peuvent être modifiées même par accord mutuel avec leurs voisins ! La ligne Oder-Neisse devient la frontière définitive entre l'Allemagne et la Pologne.


fermer L'Allemagne de l'occupation à la division
Animation cartographique avec Histoire à la carte

A peine l'Allemagne nazie est-elle battue que s'affichent les dissensions entre les vainqueurs.

Les Occidentaux ne tardent pas à gérer leurs zones d'occupation selon les principes démocratiques et libéraux, cependant que les Soviétiques alignent leur zone sur le modèle communiste.

Pour accéder à la carte :
Identifiant        
Mot de passe


Mot de passe oublié ?
Adhérer aux Amis d'Hérodote