Toute l'Histoire en un clic
Ami d'Herodote.net

Les Amis d'Herodote.net
ont accès à trois dossiers complets
autour de ce sujet :

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Deux capitales sont officiellement nées un 21 avril. Lesquelles ?

Réponse
Publicité

8 mai 1945

Répression sanglante à Sétif


Le 8 mai 1945, le jour même de la victoire alliée sur le nazisme, de violentes émeutes éclatent à Sétif, en Algérie.

Origines du drame

Quand la victoire de la démocratie sur la barbarie nazie est apparue imminente, certains musulmans d'Algérie ont espéré que serait enfin mis en application le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Parmi eux Messali Hadj, chef du PPA (Parti Populaire Algérien), interdit depuis 1939. Mais celui-ci est jeté en prison par les autorités françaises et 20.000 de ses partisans défilent le 1er mai 1945 à Alger en sa faveur.

Le matin du 8 mai, une nouvelle manifestation survient à Sétif aux cris de «Istiqlal [Indépendance], libérez Messali». Les militants du PPA ont la consigne de ne pas porter d'armes ni d'arborer le drapeau algérien mais un scout musulman n'en tient pas compte et brandit le drapeau au coeur des quartiers européens.

La police se précipite. Le maire socialiste de la ville, un Européen, la supplie de ne pas tirer. Il est abattu de même que le scout. La foule, évaluée à 8.000 personnes se déchaîne et 27 Européens sont tués dans d'atroces conditions. L'insurrection s'étend à des villes voisines, faisant en quelques jours 103 morts dans la population européenne.

La répression est d'une extrême brutalité. L'aviation elle-même est requise pour bombarder les zones insurgées. Après la bataille, les tribunaux ordonnent 28 exécutions et une soixantaine de longues incarcérations (*).

Officiellement, les autorités françaises estiment que le drame aura fait 103 morts chez les Européens et 1.500 chez les musulmans. Les autorités algériennes parlent aujourd'hui de 45.000. Les historiens spécialistes évoquent quant à eux 2.500 à 6.000 morts.

Une opinion indifférente

Le drame passe inaperçu de l'opinion métropolitaine qui a la tête ailleurs du fait de la capitulation de l'Allemagne, le même jour. Le quotidien communiste L'Humanité ne l'évoque que pour insinuer que les émeutiers seraient des sympathisants nazis !

Les émeutes de Sétif consacrent la rupture définitive entre les musulmans et les colons d'Algérie et annoncent la guerre d'indépendance.

Publié ou mis à jour le : 2015-04-09 19:07:02

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Voir les 7 commentaires sur cet article

engel (15-11-201300:36:44)

complément d'information. les sirènes annonçant la fin du conflit, ont sonné après la sortie des classes le 7 mai 45.
Les bals aux coins des rues, ont été vite interrompus par l'attitude hostile des Algériens Déçus. Le lendemain après la fusillade de la manifestation algérienne, il y a eu plusieurs meurtres à Sétif. les musulmans ont égorgé et mis les organes génitaux dans la bouche de leurs vidctimes. d'autres attentats ont étés perpétrés en dehors de la Ville. La répression démesurée à ... Lire la suite

engel (12-11-201319:38:08)

Bonjour,
des précisions sur la fin de la guerre 39/45 en Algérie, particulièrement 0 Sétif.
la fin de la guerre a été annoncée par les cloches après la sortie des classes le sept Mai 45. Muni d'un bon de charbon je faisais la chaîne quand la sonnerie a retenti.
Le soir les habitants voulaient fêter la victoire en dansant au coin des rues. cette Fête s'est interrompue rapidement, les français de religion musulmane encadraient les danseurs et manifestaient leur hostilité.
Lire la suite

legne (12-11-201319:23:12)

Bonjour
une précision, la fin de la guerre 1945 a été signalé pas des sons de cloche, vers 17 heures le 7 mai en Algérie. J'étais à Sétif, après la sortie des classes , au bout d'une file d'attente pour avoir une ration de Charbon et les cloches ont retentis.
Le soir nous nous sommes réunis au coin des rues pour fêter la victoire en dansant.la foule autochtone nous encerclait et ne participait pas à la fête. Par peur tout c'est arrêté. vous décrivez l'histoire du lendemain, la mor... Lire la suite

Paule Bruneau (27-09-201007:57:53)

Je viens d'aller voir "Hors la loi" et compte y emmener mes élèves, merci de parler de Sétif, trop longtemps oublié des manuels d'histoire.

don jacques (25-05-201003:14:14)

Avant l'invasion musulmane le Maghreb est longtemps resté chrétien, avec de nombreux évêchés. Puis les musulmans, profitant de la déstabilisation par les Vandales, ont colonisé cette région: ce sont eux aussi des "colons". Par ailleurs tout le monde sait ou devrait savoir que l'"invasion" française en 1830 avait pour objet de mettre fin aux exactions des pirates en Méditerranée(notamment capture d'esclaves). (auparavant la marine américaine avait déjà bombardé Alger). Cette "conquête" a créé de ... Lire la suite

Paule Bruneau (24-05-201011:38:42)

Merci de publier cet évènement, cela fait des années que j'en parle à mes élèves !


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.


Si vous n'êtes pas Ami d'Herodote.net, vous pouvez commenter ci-dessous l'article sur facebook.