Toute l'Histoire en un clic
Ami d'Herodote.net

Les Amis d'Herodote.net
ont accès à un dossier complet
autour de ce sujet :

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Pourquoi Attila fut-il surnommé le «Fléau de Dieu» ?

Réponse
Publicité

20 décembre 69

Vespasien seul empereur à Rome


Le 20 décembre de l'an 69, l'empereur Vitellius est égorgé sur le forum de Rome par des mécontents. Cet assassinat conclut une année troublée qui a vu trois généraux se succéder en quelques mois à la tête de l'empire romain : Galba, Othon et enfin Vitellius, après la mort tragique de Néron, dernier empereur de la famille de César et Auguste.

Sitôt connue la mort de Vitellius, les légions du Danube et de l'Orient, à Alexandrie, en Égypte, proclament le général Titus Flavius Vespasien empereur presque malgré lui.

Jean-François Zilbermann.
Un homme providentiel

Ce militaire de 60 ans se distingue par ses origines des premiers «César», tous issus de l'aristocratie romaine.

Né le 18 novembre de l'an 9 de notre ère dans la famille d'un modeste publicain de l'Italie centrale, à Reate (ou Rieti), il a fait la preuve de ses capacités en réprimant une révolte en Palestine.

Vespasien laisse à son fils Titus le soin d'en finir avec les Juifs et s'installe à Rome pour rétablir l'ordre et redresser les finances publiques. En dix ans de règne, cet homme providentiel consolide de manière remarquable l'oeuvre de Jules César et Auguste.

Il favorise les provinciaux et nomme les plus riches d'entre eux au Sénat pour affaiblir la vieille aristocratie romaine, encline au complot. Il gère les finances en père de famille mais ne néglige pas les grands travaux. C'est ainsi qu'il lance la construction d'un nouvel amphithéâtre de 50.000 places, le Colisée. Son nom (le «Colosseo» ou le «Colosse») lui viendrait de la proximité d'une grande statue de Néron.

Vespasien affermit aussi la conquête des îles britanniques. Il se protège des Germains en annexant les Champs Décumates, un territoire entre Rhin et Danube, de façon à raccourcir la frontière.

L'empereur tente enfin d'instaurer une succession héréditaire à la tête de l'empire en y préparant son fils Titus. Mais sa dynastie dite des Flaviens s'éteindra après le règne détestable de son second fils, Domitien.

Non olet

Titus, fils de l'empereur Vespasien, aurait manifesté devant celui-ci des réticences à collecter de l'argent sur l'urine tirée des latrines publiques et employée par les foulons pour le dégraissage des peaux.

Prenant une poignée de pièces d'or dans un sac et les lui mettant sous le nez, Vespasien lui aurait alors répondu : «non olet» expression qui signifie : « il (l'argent) n'a pas d'odeur». C'est du moins ce que raconte l'historien Suétone.

C'est pourquoi nous avons adopté le nom de l'empereur pour baptiser nos... vespasiennes !

Publié ou mis à jour le : 2011-12-19 13:17:39