Toute l'Histoire en un clic
Ami d'Herodote.net

Les Amis d'Herodote.net
ont accès à un dossier complet
autour de ce sujet :

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui est surnommé le père de la Nouvelle France ?

Réponse
Publicité

15 février 1794

Trois couleurs pour la France


Le 15 février 1794, la Convention décrète que «le pavillon sera formé des trois couleurs nationales disposées en trois bandes égales posées verticalement...» Le peintre David suggère que le bleu soit fixé à la hampe.

Ces règles destinées aux pavillons des navires s'appliquent dans la foulée à l'ensemble des emblèmes nationaux. Ainsi naît le drapeau bleu-blanc-rouge.

A chaque couleur son histoire

– La couleur rouge vient de ce que les rois de France, dans les heures de grand péril, brandissaient la bannière de Saint-Denis, rouge du sang du martyr. Cette tradition a été reprise par les Parisiens insurgés contre le roi Louis XVI, de sorte que le drapeau rouge est devenu le symbole mondial des luttes ouvrières !

– Le blanc est la couleur d'une écharpe que les chefs des armées et le roi en personne arboraient au combat, sous l'Ancien Régime, pour signaler leur grade. C'est seulement en 1815, sous la Restauration, qu'il est devenu le symbole de la monarchie.

– On repère le bleu dans les couleurs des bourgeois de Paris, au Moyen Âge, en association avec le rouge.

Les couleurs de la Nation

Le 17 juillet 1789, peu après la prise de la Bastille, Louis XVI est accueilli à l'Hôtel de Ville par une foule arborant une cocarde aux couleurs de Paris, le bleu et le rouge. La Fayette remet au roi une cocarde semblable où il insère le blanc.

En 1848, après l'abdication de Louis-Philippe 1er, les républicains hésitent à conserver les trois couleurs et penchent pour le drapeau rouge.

Il faut toute l'éloquence d'Alphonse de Lamartine pour les conserver. Le 26 février 1848, à l'Hôtel de ville de Paris, le poète (58 ans) s'adresse en ces termes aux socialistes : «... le drapeau rouge, que vous-même rapportez, n'a jamais fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple en 1791 et 1793, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie».

Publié ou mis à jour le : 2011-02-16 08:50:42