Toute l'Histoire en un clic
Ami d'Herodote.net

Les Amis d'Herodote.net
ont accès à trois dossiers complets
autour de ce sujet :

Les archives de l'INA
Dernière riposte des terroristes et couvre-feu à Jérusalem (Les Actualités Françaises 1947).
Indépendance d
Voir notre sélection de vidéos
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

D'où vient le mot catilinaire, synonyme de harangue violente?

Réponse
Publicité

14 mai 1948

Indépendance d'Israël


Le 14 mai 1948, David Ben Gourion, président du Conseil national juif, proclame la naissance de l'État d'Israël.

Un si long chemin !...

Depuis vingt siècles, une partie la diaspora juive nourrissait le rêve d'un retour vers la Terre promise. Ce rêve prend forme en Europe à la fin du XIXe siècle sous le nom de «sionisme».

L'émigration vers la Palestine se développe dès l'époque ottomane et se poursuit après la Première Guerre mondiale alors que la province est passée sous administration britannique. La Palestine voit sa population dépasser le million d'habitants dont 335.000 juifs (1936).

Une organisation militaire, l'Irgoun, s'en prend aux Anglais et lance des attentats contre leurs forces armées.

Londres porte le problème devant l'Organisation des Nations Unies (ONU).

L'assemblée générale vote le 29 novembre 1947 le principe d'un partage du territoire entre deux États, l'un arabe, l'autre juif, au sein d'une union douanière, le secteur de Jérusalem et Bethléem étant quant à lui placé sous administration internationale (résolution 181).

Le mandat anglais prend donc fin le 14 mai 1948. Ce jour-là, conformément au plan onusien, les derniers soldats britanniques quittent la Terre sainte.

L'échec du plan de partage

Cliquez pour voir
Cette carte animée montre la Palestine sous mandat britannique partagée par l'ONU et finalement écartelée par les belligérants...

Après l'échec des offensives arabes, il ne reste plus grand-chose du plan initial. Les lignes de cessez-le-feu deviennent à peu de chose près les nouvelles frontières de l'État d'Israël.

Au même moment, toutes les armées des pays voisins (Égypte, Syrie, Transjordanie, Irak et Liban) se ruent contre le nouvel État...

Les Israéliens arrivent à refouler leurs ennemis et des armistices sont signés l'année suivante. Ils vont délimiter les nouvelles frontières d'Israël... de façon très provisoire.

Publié ou mis à jour le : 0000-00-00 00:00:00

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Boutté (15-05-201418:24:19)

Les Arabes viennent de la péninsule arabique, comme de juste et ont envahi la "terre promise" il y a plus de 15 siècles . Les Juifs y avaient habité etl'ont quittée encore auparavant. Comment arbitrer un partage équilibré entre ces deux ayant droit sauf par un "jugement de Salomon" ? Quelle que soit la sympathie que l'on puisse avoir pour Israël,il faut reconnaître que leurs droits ne valent pas plus que ceux des Celtes qui revendiqueraient les berges du Danube .

Jacques (15-05-201410:29:02)

Oui, Israël est un état créé "artificiellement" en 1948 pour les juifs.
Mais il ne faut pas oublier qu'à la même époque, en 1947, un état a lui aussi été créé "artificiellement" pour les musulmans : le Pakistan, avec son lot d'exodes et de massacres dont on parle peu.
Certains voudraient voir disparaitre Israël, mais qui voudrait voir disparaitre le Pakistan ?

Matthieu (15-05-201221:31:48)

Israêl n'a pas de frontières puiqu'elle poursuit en 2012 la colonisation de la Cisjordanie par l'implantation de colonies juives.

Louis (15-05-200821:57:27)

Les fondements de l'État d'Israël sont plus que discutables et en conséquence, discutés.
Se réclamer d'un retour sur un territoire 2000 ans après est déjà bien "tiré par les cheveux"...
Les Sionistes ont profité de l'après guerre,de la culpabilité des démocraties occidentales, des très puissants lobbies anglo-saxons, et d'une myriades de grandes et petites lâchetés.
Le monde arabe, encore sous tutelles, ne pouvait qu'être scandalisé par la création d'un Etat juif, sous la ... Lire la suite

Louis (14-05-200703:37:36)

Bon resume mais qui a mon avis devrait rappeler les raisons de l'implication de la Grande Bretagne dans cette "ancienne province ottomane de Palestine" (cf premier paragraphe) et la maniere dont celle ci, les Etats Unis et les puissances occidentales ont interdit aux palestiniens de pouvoir participer aux decisions concernant leur propre pays apres que celui ci ait ete libere de la tutelle ottomane.

Il serait en particulier bon de rappeler qu'apres l'effondrement de l'empire ottom... Lire la suite


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.


Si vous n'êtes pas Ami d'Herodote.net, vous pouvez commenter ci-dessous l'article sur facebook.